Audi continue la Formule E en mode virtuel

Audi Magazine

La bataille qui faisait rage entre Audi et les autres écuries pour glaner la couronne suprême en Formule E a dû soudainement être mise en pause. Il a donc fallu trouver une alternative pour combler le besoin d’adrénaline et de performances des pilotes et des constructeurs, ainsi que des millions de fans. Par conséquent, chaque pilote s’installe aujourd’hui sur la grille de départ… depuis son salon.

Audi continue la Formule E en mode virtuel
Formula-e virtual

Pour leur sixième saison consécutive au sein de la Team Audi Sport ABT Schaeffler, les inséparables Lucas di Grassi et Daniel Abt courent pour la première fois chacun de leur côté. Depuis le début du confinement, les deux pilotes ont rejoint leur famille, respectivement à Sao Paulo au Brésil et à Kempten en Allemagne. C’est de là qu’ils participent avec plaisir au ABB Formula E Race at Home Challenge, la version « à domicile » du championnat de Formule E.

Un duel virtuel

Un duel virtuel

Les courses de monoplaces ont lieu depuis des années sur la toile ou sur console. Le substitut nécessaire à la suspension du championnat de Formule E a donc été vite trouvé. Depuis le 18 avril, un e-prix virtuel est organisé chaque semaine dans l’une des villes hôtes habituelles de la compétition. Cette variante ne remplace bien sûr pas le « vrai » championnat, mais Audi, ses pilotes et leurs concurrents ont toujours à cœur de viser la première place. Ce qui garantit des courses passionnantes, que les fans peuvent suivre en direct sur le site web de la FIA.

Le principe ? Les pilotes effectuent un tour de qualification avant de s’affronter selon le système de « Race Royale ». À chaque tour, la dernière voiture abandonne jusqu'à ce qu'il n’en reste plus que dix. Les points sont attribués selon le système bien connu de la Formule E, qui comprend des points pour la pole position et le tour de course le plus rapide.

Le site web de la FIA.
Pilotes & Fans

Du plaisir pour les pilotes et pour les fans

Les pilotes Audi sont d’ores et déjà fans de cette alternative. « Avant, mon simulateur de course était plutôt comme un jouet. Aujourd’hui, je l’utilise vraiment comme ma voiture course », explique Daniel Abt, qui a installé lui-même tout son équipement. « Pour le moment, je suis à la fois pilote de course, mécanicien et ingénieur », rigole l’Allemand, qui a déjà gagné des courses en ligne lorsque celles-ci étaient organisées avec les supporters pendant les week-ends de course.

« Les temps sont durs pour tout le monde en ce moment. C'est formidable d’avoir trouvé un moyen d’offrir à nos fans un peu d'action et de plaisir avec ce concept », déclare Lucas di Grassi, qui est également ambassadeur de l’ONU pour la qualité de l’air depuis 2018. « En plus de faire le spectacle, nous courrons également pour la bonne cause. La combinaison est parfaite. »

Courir pour récolter des dons

Courir pour récolter des dons

En effet, au-delà de la performance, les courses organisées permettront de récolter de l’argent au profit de l’UNICEF. L’organisation répartira alors les dons entre un ensemble de projets visant notamment à fournir des équipements de protection individuelle aux personnels de santé et à mettre en place des programmes d'apprentissage à domicile pour les enfants actuellement non scolarisés.

Une préparation idéale

Une préparation idéale avant le retour à la course

À l’heure actuelle, il est encore impossible de prédire le retour de la Formule E sur circuit. Mais en affrontant chaque semaine les meilleurs pilotes de la discipline, Lucas di Grassi et Daniel Abt garderont à coup sûr leur soif de victoire intacte. Et seront prêts à emmener Audi au sommet dès qu’ils reprendront le volant de leur monoplace favorite.