24H Spa : une victoire de catégorie en guise de consolation pour Audi

Audi Magazine

L’histoire d’une course telle que les TotalEnergies 24 Hours of Spa est toujours la même : une fois le drapeau à damier abaissé, la préparation de l’édition suivante débute déjà. Des mois de travail, la chasse au moindre détail, la préparation des voitures, la recherche de la stratégie idéale… L’intensité des semaines qui précèdent est à la hauteur de la grandeur de l’événement ! Mais le sport automobile peut être cruel et un grain de sable, une seconde d’inattention ou une part de malchance peuvent tout mettre par terre en un instant.

Dans son ensemble, le double tour d’horloge spadois a été une énorme réussite : une météo estivale, un plateau riche de 66 GT3 au départ et un public venu en nombre (l’organisateur a confirmé 73.000 spectateurs) pour assister aux exploits des plus de 230 pilotes engagés. Pour viser une cinquième victoire en douze ans, Audi pouvait s’appuyer sur des équipes connues et bien rodées aux courses de longue haleine, en particulier aux TotalEnergies 24 Hours of Spa. Mais la course a apporté pas mal de frustration à la marque aux quatre anneaux, laquelle s’est consolée avec une victoire et des podiums dans les catégories.

24H Spa : une victoire de catégorie en guise de consolation pour Audi
un accrochage impliquant les deux équipages Pro de l’Audi Sport Team WRT

Dimanche matin, le lever du jour a coïncidé avec un accrochage impliquant les deux équipages Pro de l’Audi Sport Team WRT. Surpris par un concurrent anormalement lent à la sortie de La Source, Charles Weerts (au volant de la #32) sautait sur les freins et se faisait percuter par… Nico Müller (sur la #46). Deuxième l’an dernier, le trio composé de Charles Weerts, Dries Vanthoor et Kelvin van der Linde devait en rester là quand la #46 procédait à de longues réparations. La star du Moto GP Valentino Rossi et ses équipiers Frédéric Vervisch et Nico Müller ont finalement terminé la course à la 17e place.

Les trois autres Audi engagées en Pro par les équipes Audi Sport Team Attempto, Audi Sport Team Saintéloc et Audi Sport Team Tresor n’ont pas connu plus de réussite, des incidents de course contrariant aussi leurs plans. Pour la deuxième fois en 12 ans, il n’y avait donc pas d’Audi sur le podium dimanche après-midi au terme de l’édition qui fut la plus difficile pour la marque ayant connu le plus de succès sur cette épreuve.

L’apprentissage a aussi été très douloureux pour les jeunes Belges Nicolas Baert et Gilles Magnus, pour la première fois au départ de la grande classique belge de l’endurance. Leur équipier français César Gazeau a en effet inauguré la liste des abandons après une sortie de piste de l’Audi #26 durant la deuxième heure de course. De même, le Boutsen Racing qui engageait pour la première fois une Audi (avec le Belge Benjamin Lessennes parmi les pilotes) n’a pas connu de réussite avec une sortie de piste puis des problèmes techniques.

Heureusement, d’autres performances ont pu ramener le sourire aux supporters de la marque aux quatre anneaux.

Heureusement, d’autres performances ont pu ramener le sourire aux supporters de la marque aux quatre anneaux. Du côté de la Silver Cup tout d’abord, la catégorie regroupant les pilotes semi-professionnels et proposant un plateau record de dix-neuf équipages. Au volant de l’Audi R8 LMS GT3 #30, le trio du Team WRT Jean-Baptiste Simmenauer – Benjamin Goethe – Thomas Neubauer s’est imposé à l’issue d’une lutte au finish avec une autre Audi, engagée par le Attempto Racing. Les pilotes du Team WRT ont ainsi pris le large au championnat avant les prochaines épreuves de la Fanatec GT Endurance Cup.

Le Team WRT était également récompensé en catégorie Gold (qui mixe un pilote pro, deux semi-pro et deux amateurs) avec le quatuor Arnold Robin – Ryuichiro Tomita – Ulysse de Pauw – Maxime Robin. Les pilotes de la #33 ont dû entamer une longue remontée après avoir perdu deux tours dans un bac à gravier. Ils croisaient les damiers à une deuxième place méritée, confirmant ainsi le « fighting spirit » cher à l’équipe belge Team WRT.

TotalEnergies 24 Hours of Spa

Vincent Vosse se voulait philosophe au moment de commenter cette édition 2022 des TotalEnergies 24 Hours of Spa : « Venir sur cette course est chaque année un plaisir », confiait le Team Manager belge du Team WRT. « C'était chouette de pouvoir assister et participer à cette édition courue devant un nombre de spectateurs record. Le résultat n'est pas vraiment celui que nous espérions, mais tout le monde a pu constater que les Audi n'avaient pas la vitesse pour viser le podium au général. La déception est toutefois atténuée par le beau succès en Silver Cup, avec notre jeune trio qui a fait une course sans faute, et le podium en Gold Cup. Bravo à toute l'équipe pour son travail exceptionnel !"

Nul doute que les Audi reviendront en force pour prendre leur revanche en 2023 !

Copyright: Ferdi Kräling Motorsport-Bild GmbH
Télécharger toutes les images
00:00 | 00:00
A224349_large.jpg
A224349_large.jpg

Ces articles vous intéresseront peut-être également