Les Red Panthers à la conquête du monde

Audi Magazine

À la veille de la Coupe du monde qui se déroulera du 1er au 17 juillet en Espagne et aux Pays-Bas, l’équipe féminine de hockey sur gazon, dont Audi est le partenaire, est plus que jamais assoiffée de victoires. La capitaine des Red Panthers, Barbara Nelen, et leur coach, Raoul Ehren, nous ont parlé de leur vision de la performance de haut niveau et de leurs plans pour tutoyer encore les sommets.

Les Red Panthers à la conquête du monde
Des panthères toujours plus affûtées

Des panthères toujours plus affûtées

La performance, c’est quoi ? Barbara Nelen répond sans hésiter : « Il y a différentes formes de performances. En hockey, nous devons en combiner quatre : physique, mentale, technique et tactique. Pour chacun de ces aspects, nous avons un plan spécifique. En quelques années, le hockey féminin belge est sorti du stade amateur. Nous avons totalement changé notre structure et nos rythmes de préparation. Nous sommes passées de quatre entrainements par semaine à un entrainement quotidien, avec beaucoup plus d’intensité et de densité. Nos performances s’en ressentent naturellement. Lors des derniers tests de condition que nous avons pu faire, nous avons eu les résultats les plus hauts jamais atteints par l’équipe belge. Et nous continuons à progresser dans tous les domaines, comme le démontrent nos résultats récents ».

Progrès longue durée

Progrès longue durée

Entraineur des Red Panthers depuis deux ans, Raoul Ehren ajoute : « Le sport de haut niveau passe aujourd’hui par la très haute performance physique. Notre préparation et nos programmes d’entrainement visent à tirer le maximum de chaque athlète individuellement mais aussi de l’équipe dans sa dynamique collective. Avec en ligne de mire le résultat évidemment, mais sans oublier qu’on peut atteindre un haut niveau de performance même dans le cas d’une défaite. Quand nous affrontons les Pays-Bas ou l’Argentine, les deux meilleures nations mondiales à l’heure actuelle, et que nous faisons quasiment jeu égal avec elles, nous pouvons à juste titre nous féliciter de notre prestation. Nous sommes dans un processus de progression et d’évolution à long terme qu’il convient de juger sur la durée ».

O Captain ! My Captain !

O Captain ! My Captain !

Avec plus de 280 sélections, Barbara Nelen est une des joueuses les plus capées de l’histoire du hockey belge. Elle a vécu de l’intérieur la montée en puissance des Red Panthers, depuis la déception des Jeux de Londres jusqu’aux superbes médailles d’argent et de bronze lors des championnats d’Europe 2017 et 2021. Au sein de la sélection, elle prend son rôle de capitaine très à cœur : « Je suis ravie d’avoir pu vivre cette épopée. J’étais là quand le nom Red Panthers a été officialisé, j’ai eu la chance de faire partie de la seule équipe de hockey féminine belge à avoir participé aux Jeux Olympiques… Nous avons fait tellement de progrès et atteint déjà de si beaux objectifs. Je veux tout mettre en œuvre pour faire encore avancer l’équipe et pour que les jeunes joueuses s’y intègrent au mieux. Nous avons des filles de moins de 21 ans dans nos rangs qui sont déjà excellentes et qui n’arrêtent pas de s’améliorer. Il y a encore de très belles pages de notre histoire commune à écrire. Et puis je veux aussi montrer l’exemple aux plus jeunes joueuses, à celles qui débutent le hockey. Je veux partager ma passion. »

La force du groupe

La force du groupe

Sport collectif par excellence, le hockey repose sur une maîtrise technique exigeante et sur des dispositifs tactiques qui doivent être parfaitement huilés. À la tête d’un staff de huit spécialistes qui encadrent l’équipe, Raoul Ehren met toute son expérience de joueur et de coach au service des Red Panthers, avec des résultats probants : « Nous accordons une grande importance à l’unité du groupe. Les jeunes joueuses doivent comprendre et sentir qu’elles ont leur place dans l’équipe et qu’elles peuvent pleinement bénéficier de l’expérience des joueuses plus capées. Tout le monde peut montrer ses qualités en allant dans le sens du collectif. Il y a une formidable solidarité dans cette équipe, qui se voit à l'entraînement autant que sur le terrain ».

Paris sera toujours Paris

Paris sera toujours Paris

Si la Coupe du monde qui débute est au centre de l’attention, les Jeux Olympiques de Paris en 2024 (pour lesquels les Red Panthers doivent encore se qualifier) sont néanmoins dans tous les esprits. « C’est un peu le graal du hockey », confirme Barbara Nelen. « Je garde un souvenir inoubliable de notre participation à ceux de Londres et nous allons tout faire pour être à Paris dans deux ans. Mais nous allons d’abord nous concentrer sur les matchs à venir, l’un après l’autre, et continuer à travailler pour être au meilleur niveau ». Une approche réaliste que partage sans surprise le coach : « Nous sommes dans une phase positive, nous allons aborder chaque rencontre avec confiance car nous savons que notre préparation a été bonne et nous allons surtout profiter de ces moments privilégiés. Nous avons la chance de participer à la Coupe du monde et d’affronter de grandes équipes comme l’Afrique du Sud, le Japon et l’Australie. Nous allons montrer notre valeur et donner le maximum en essayant de sortir en tête de notre poule pour bénéficier d’une semaine complète de repos avant les quarts de finale. Après, tout est possible. »

Ces articles vous intéresseront peut-être également