Bert Longin (pilote Audi et chef d’entreprise) : « En fait, j’ai deux métiers »

Audi Magazine

À 56 ans, Bert Longin est l’un des pilotes belges ayant connu le plus de succès sur les circuits. Recordman de victoires aux 24 Heures de Zolder, où il s’est imposé six fois, le Louvaniste a aussi décroché plusieurs titres de champion de Belgique (en Belcar et en BRCC) et il brille encore et toujours sur la scène internationale, le plus souvent au volant d’une Audi. En un peu plus de 25 ans, Bert Longin en a signé des exploits sportifs : des victoires en FIA-GT, des podiums dans la Blancpain Endurance Series, un titre de vice-champion d’Europe GT2 et même une couronne mondiale dans une épreuve de voitures propulsées par l’énergie du soleil… On pourrait presque oublier que Bert Longin est aussi, et même avant tout, un entrepreneur à succès. Son entreprise de nettoyage Longin Services est l’une des références dans son domaine. De temps à autre, on peut donc se demander si les journées de ce sémillant cinquantenaire ne durent pas plus de 24 heures…

Bert Longin (pilote Audi et chef d’entreprise) : « En fait, j’ai deux métiers »
Quand même pas !

« Quand même pas ! », lâche-t-il dans un large sourire. « Ce n’est pas le cas, mais par contre j’aborde mes affaires et ma carrière sportive avec le même professionnalisme. Je me considère comme un « self made driver », car je suis arrivé assez tard en sport automobile (il avait 29 ans, NDLR). Dès le départ, j’ai toutefois considéré que je devais aborder la course automobile comme un sport professionnel. C’est aussi pour cela que mon palmarès n’a pas grand-chose à envier à celui d’un pilote professionnel à part entière. En fait, j’ai deux métiers : je suis en même temps entrepreneur et pilote. Comment est-ce que je combine les deux ? En vivant extrêmement sainement, en allant dormir tôt et en vivant comme un sportif de haut niveau. Je n’ai aucun problème à arriver très tôt au travail le lundi matin après un week-end de course. »

Bert Longin connait l’importance du travail d’équipe

Bert Longin connait l’importance du travail d’équipe, et il sait qu’il n’aurait pas pu mener seul ces deux carrières. « Je me suis toujours bien entouré et je pense que c’est la clé », estime-t-il. « Pour ma préparation physique, pour ma communication envers la presse, sur le plan technique… J’ai toujours fait appel à des spécialistes qui connaissent leur métier à la perfection. Mes meilleurs résultats, je les ai aussi signés avec des équipes de pointe, notamment PK Carsport et WRT. Ce sont des teams qui, quel que soit le championnat où on les retrouve, sont toujours aux avant-postes. Étant donné que je peux avoir une confiance aveugle en ces personnes, je peux aussi parfaitement combiner mes deux vies : celle d’entrepreneur et celle de sportif de haut niveau. Évidemment, j’ai parfois connu des échecs et tout ne s’est pas toujours parfaitement déroulé. Ce serait mentir que de prétendre le contraire. Mais je pense que, sur ce point, mon bilan après 27 ans de sport automobile est plutôt positif. »

Audi Sport customer racing

Cette année, Bert Longin brille au volant de l’un des produits les plus récents du catalogue Audi Sport customer racing : l’Audi R8 LMS GT2. Avec cette voiture au look particulièrement impressionnant, Longin est actif à la fois dans le championnat de Belgique d’Endurance (le Belcar) et dans la Fanatec GT2 European Series. Avec succès d’ailleurs ! Dans ces deux compétitions, le Louvaniste revendique le titre de champion en fin de saison. Bref, entre Audi et Longin, ça « colle ». En réalité, on peut parler d’une relation qui dure depuis quelques décennies déjà...

Ma toute première Audi a été une Audi 100

« Ma toute première Audi a été une Audi 100 », se souvient-il avec nostalgie. « Et c’était il y a environ trente ans. J’étais impressionné par les choix techniques innovants qu’Audi avait fait, mais aussi par la qualité de fabrication. La transmission intégrale quattro était en outre quelque chose qui me parlait. Mais c’est surtout par la suite que mon amour pour la marque s’est développé. Mon hobby favori est le ski et j’ai assisté un jour à la course de Hahnenkamm, une descente mondialement connue qui se déroule chaque année à Kitzbühel, en Autriche. En tant que spectateur, j’avais vu les grandes affiches et les banderoles Audi Sport – qui était sponsor de l’événement – et j’avais trouvé ça fantastique. »

Cet amour ne s’est jamais démenti. Bert Longin lui-même, son épouse, leurs enfants et les compagnons de leurs enfants… tous roulent en Audi ! « En tout, nous avons sept Audi dans la famille Longin », sourit le Louvaniste. « De la Q8 à la A1, tout le monde roule avec une voiture de la marque. Même notre plus jeune fils Louis, qui est encore bien trop jeune pour avoir son permis de conduire, s’amuse avec une petite voiture électrique coiffée d’une carrosserie Audi. »

Il faut dire qu’Audi a aussi permis à Longin de glaner de nombreux succès sur les circuits.

Il faut dire qu’Audi a aussi permis à Longin de glaner de nombreux succès sur les circuits. « En 2011, nous avons remporté les 24 Heures de Zolder avec une R8 LMS du Team WRT. Et en 2013, nous avions aussi été sacrés dans ce l’on appelait alors le BRCC, le Belgian Racing Car Championship », rappelle Bert. « Mais je pense que ce qui me rend le plus fier, c’est d’avoir pu participer aux 24 Heures de Spa en 2011 en tant que pilote officiel Audi Sport. Je me souviens que, lors de la préparation de la course, nous avions des difficultés à trouver les bons réglages. En tant que Belge qui a pas mal d’expérience du Circuit de Spa-Francorchamps, ils ont écouté mon avis et lorsque j’ai suggéré d’assouplir la voiture, nous avons gagné une seconde et demie au tour. Pour cette épreuve, je partageais une Audi R8 LMS avec le Portugais Filipe Albuquerque et le Monégasque Stéphane Ortelli. Durant la course, nous étions longtemps parmi les candidats à la victoire, mais une petit faute nous a finalement fait perdre du temps. La victoire est revenue à l’autre voiture de l’Audi Sport Team WRT et, de notre côté, nous avons terminé à la 4e place. »

Plus de 10 ans plus tard

Plus de 10 ans plus tard, Bert Longin roule toujours avec une Audi au niveau international, mais c’est cette fois la R8 LMS GT2 qu’il pilote en Fanatec GT2 European Series. « Je veux partager mon expérience avec d’autres pilotes, notamment ceux qui débutent », explique-t-il. « Cela a été le cas il y a quelques années avec mon fils Stienes. Désormais, j’aide Peter Guelinckx, qui dispute sa deuxième saison complète en sport automobile. Ensemble, nous avons terminé vice-champions de la GT2 European Series l’an dernier. En 2022, nous voudrions bien terminer une marche plus haut sur le podium final. »

Bert Longin reste donc très actif, et ce n’est pas près de s’arrêter. « Il y a quelques années, j’avais dit que mon histoire en sport auto touchait peut-être à sa fin, mais je ne veux plus en parler », rigole-t-il. « J’aime encore trop ce que je fais. Que ce soit comme pilote, comme coach, comme commentateur à la télévision… Le sport automobile coule dans mes veines et je pense que ça ne changera jamais. »

Ces articles vous intéresseront peut-être également