24H de Spa : Audi en force pour viser une cinquième victoire

Audi Magazine

En Belgique, c’est LA course d’endurance qu’il ne faut surtout pas manquer. Alors que les TotalEnergies 24 Hours of Spa fêteront leur centenaire en 2024, l’édition 2022 s’annonce particulièrement intéressante avec 65 GT3 en piste. Sportivement parlant, c’est clairement la course du calendrier international qui compte le plus de candidats potentiels à la victoire avec une vingtaine de voitures capables de s’imposer. Parmi elles, 12 Audi R8 LMS GT3 veulent de nouveau faire briller les quatre anneaux dans les Ardennes.

24H de Spa : Audi en force pour viser une cinquième victoire
Déjà quatre succès

Déjà quatre succès

Audi a commencé à se distinguer sur celles que l’on appelait encore « les 24 Heures de Spa-Francorchamps » dans les années ’90. À l’époque, l’impressionnante Audi V8 quattro, qui avait notamment signé le deuxième chrono des essais qualificatifs en 1991, puis les Audi 80 Supertourisme avaient déjà fait parler d’elles. C’est toutefois avec l’avènement du GT3 comme catégorie-reine en 2011 qu’Audi a franchi un palier. Présente sur les circuits depuis 2009, l’Audi R8 LMS GT3 était arrivée à maturité et on a alors assisté à trois victoires en quatre ans pour la belle R8 propulsée par son moteur V10 atmosphérique de 5,2 litres.

C’est tout d’abord le Team WRT

C’est tout d’abord le Team WRT qui, en 2011, ouvrait le palmarès à Spa d’Audi avec le Belge Grégory Franchi et deux équipiers vedettes venant du DTM : Mattias Ekström et Timo Scheider. Après l’équipe allemande Phoenix Racing en 2012 (avec l’Italien Andrea Piccini et les Allemands René Rast et Frank Stippler), c’est de nouveau le Team WRT qui raflait la mise en 2014 avec de nouveau un Belge derrière le volant, Laurens Vanthoor, associé cette année-là à René Rast et Markus Winkelhock. Grâce à l’équipe française Saintéloc en 2017, avec Jules Gounon, Christopher Haase et Markus Winkelhock comme pilotes, Audi a remporté un quatrième succès qui lui permet d’être la marque ayant connu le plus de succès depuis l’avènement du GT en 2001. Au-delà des victoires, il y a eu au moins une Audi sur le podium final lors de 10 des 11 dernières éditions des TotalEnergies 24 Hours of Spa. C’est dire si notre marque a laissé une empreinte indélébile sur cette course.

Une revanche à prendre

Une revanche à prendre

Il s’en est fallu de peu pour qu’Audi enlève un cinquième succès l’an dernier. Moins de dix minutes, en fait… Grâce à une magnifique remontée depuis la 54e position sur la grille de départ et un choix de pneus stratégique du Team WRT lors de l’arrivée de la pluie, Dries Vanthoor menait encore la course à quelques tours du but. Mais le Belge – qui faisait équipe avec Charles Weerts et Kelvin van der Linde – n’avait pas pu résister au retour de la Ferrari d’Alessendro Pier Guidi. Sachant que le trio Vanthoor-Weerts-Van der Linde sera reconduit cette année sur l’Audi R8 LMS GT3 #32 du Team WRT, on comprend que les pilotes Audi auront une revanche à prendre ! Pour Dries Vanthoor, qui a pratiquement tout gagné dans les courses de GT3, cette victoire sur ses terres est l’un de ses objectifs majeurs. Quant à Charles Weerts, elle lui permettrait aussi de rentrer dans le cercle très fermé des Belges ayant gagné la plus grande course de GT au monde.

Pour les fans belges

Pour les fans belges, ce trio ne sera pas le seul à suivre de près. Le Team WRT engagera en effet une autre Audi R8 LMS GT3 dans la catégorie Pro avec le Courtraisien Frédéric Vervisch (qui avait terminé 2e en 2020), le Suisse Nico Müller et un certain… Valentino Rossi ! La star de la moto a décidé de se reconvertir sur quatre roues et les TotalEnergies 24 Hours of Spa font partie des courses qui ont motivé le « Doctor » à se tourner vers le GT après ses neuf titres mondiaux en moto. Sachant que le trio a terminé dans le top 5 des 1000 Km du Circuit Paul Ricard début juin, tous les rêves sont permis.

Des Belges en Silver Cup et en Gold Cup

Des Belges en Silver Cup et en Gold Cup

Le Team WRT engagera encore trois autres voitures : deux en Silver Cup, la catégorie regroupant tous des pilotes classés Silver (soit des semi-pros) et une en Gold Cup. Nouveauté de cette année 2022, cette catégorie Gold Cup (avec un pilote professionnel, deux semi-professionnels et un amateur) sera l’un des objectifs d’une autre équipe belge : le Boutsen Racing. La structure dirigée par le sœur et le beau-frère de Thierry Boutsen est passée dans le clan Audi depuis le début de cette année. L’Audi R8 LMS GT3 #10 sera en outre confiée à Benjamin Lessennes. À 22 ans, il est l’un des espoirs belges du GT et il entend bien le démontrer. Les Français Adam Eteki et Antoine Leclerc et le Saoudien Karim Ojjeh seront ses équipiers.

S’ils ne rouleront pas au sein d’une équipe belge, Nicolas Baert et Gilles Magnus découvriront eux aussi les TotalEnergies 24 Hours of Spa. Le Waterlootois, qui fêtera ses 21 ans une semaine après l’événement, et l’Anversois de 22 ans seront candidats à la victoire en Silver Cup sur l’Audi R8 LMS GT3 #26 du Saintéloc Racing. Ils feront équipe avec les Français César Gazeau et Aurélien Panis (le fils de l’ex-pilote de Formule 1) et ils rêvent de terminer sur le podium.

Comment suivre la course

Comment suivre la course

Si vous n’avez jamais vécu les TotalEnergies 24 Hours of Spa sur place, on ne peut que vous conseiller de le faire tant le spectacle en vaut la peine. Voir 65 GT3 représentant neuf marques différentes s’affronter sur le plus beau circuit du monde est une expérience sonore et visuelle. Petit conseil, pour mieux suivre la course, prenez une radio FM avec des écouteurs et branchez-vous sur le 106.5 FM pour écouter les commentaires.

Ajoutez à votre programme la parade dans la ville de Spa le mercredi en fin de journée. Tous les pilotes et toutes les voitures prenant part aux 24 Heures rejoindront le cœur de la cité thermale pour un moment de communion entre les fans et les acteurs. Si le soleil est au rendez-vous, l’ambiance sera d’autant plus décontractée et vous aurez l’impression de visiter un musée vivant à ciel ouvert. Et si vous êtes fans de musique, le concert du samedi soir avec le Raidillon en toile de fond est aussi un moment magique.

Si vous ne pouvez pas vous rendre à Spa-Francorchamps

Si vous ne pouvez pas vous rendre à Spa-Francorchamps, la grande classique belge de l’endurance propose de venir à vous avec une retransmission intégrale – et totalement gratuite – de l’épreuve, essais qualificatifs compris. La chaîne YouTube GTWorld vous propose une version française, une version anglaise, une version allemande et une version italienne. Bref, de quoi suivre idéalement cette course phare de la saison. Et assister à la cinquième victoire d’une Audi ? On l’espère !

(Photos : SRO Press Office)

Ces articles vous intéresseront peut-être également