Audi continue de définir les contours de son avenir électrique

Audi Magazine

Quand on croit à la mobilité électrique comme Audi, les choses peuvent aller parfois très vite. Les dernières annonces ou innovations sont d’ailleurs là pour le prouver. Plus de nouveaux moteurs thermiques, développement de la technologie hybride, arrivée imminente d’un nouveau modèle…Dans les mois qui viennent, l’avenir d’Audi sera donc toujours plus marqué par les bienfaits de l’électricité.

Audi continue de définir les contours de son avenir électrique
Euro 7 : Audi ne développera pas de nouveaux moteurs thermiques

Euro 7 : Audi ne développera pas de nouveaux moteurs thermiques

Pour contrer les émissions de CO2 rejetées par les moteurs diesel, les normes se succèdent de plus en plus rapidement. Alors qu’Audi avait récemment adapté toute sa gamme pour satisfaire à la norme Euro 6 actuellement en vigueur, l’arrivée d’une norme Euro 7 encore plus stricte est déjà évoquée. Mais cette fois, Audi a décidé qu’elle ne développera plus de nouveaux moteurs thermiques. Selon Markus Duesmann, PDG d’Audi, cet investissement constitue en effet « un énorme défi technique, avec peu d'avantages pour l'environnement », qui plus est pour des moteurs qui sont amenés à disparaître à terme. Désormais, Audi se concentrera donc sur deux choses pour répondre aux exigences en matière d’émissions de CO2 : l’amélioration de ses motorisations actuelles et le développement de sa gamme 100 % électrique, comme vous le lirez dans la suite de cet article.

Améliorer les moteurs thermiques : deux stratégies

Puisqu’elle n’a pas encore prévu d’abandonner complètement les moteurs thermiques, Audi va donc chercher à les améliorer et à les rendre « plus propres ». Pour y arriver, elle compte s’appuyer sur deux stratégies. La première consiste à limiter les émissions des moteurs grâce à des filtres capables de transformer les particules fines en eau et en azote en les mélangeant avec de l’AdBlue.

La deuxième stratégie fait appel à la technologie hybride. Audi a en effet décidé que chaque moteur à combustion Audi - à l'exception des modèles d'entrée de gamme - soit partiellement électrifié d'ici 2025, soit sous forme d'hybride rechargeable, soit avec un système hybride léger. Une mesure qui devrait permettre de diminuer la consommation de carburant jusqu'à 0,7 l/100 km, tout en réduisant bien sûr les émissions de CO2.

Sortie d’usine de la 100 000e Audi e-tron

Sortie d’usine de la 100 000e Audi e-tron : l’avenir d’Audi toujours plus électrique

La révolution électrique d’Audi vient de franchir un nouveau palier : un peu plus de deux ans après le lancement de sa production, la 100 000e Audi e-tron vient de sortir de l’usine de Forest à Bruxelles. Un chiffre exceptionnel qui assoit encore un peu plus les ambitions d’électrification de la gamme Audi. Pour rappel, elle prévoit la commercialisation de 20 modèles 100 % électriques d’ici 2025. Un objectif qui paraît aujourd’hui toujours réaliste. L’Audi e-tron est désormais loin d’être seule. Elle a déjà été suivie par l’Audi e-tron Sportback et l’Audi e-tron GT ainsi que les Audi Q4 e-tron et Q4 Sportback e-tron les rejoignent cette année. Plusieurs concepts sont également en développement, et Audi continue de miser sur la technologie hybride.

La production de l’Audi Q4 e-tron

La production de l’Audi Q4 e-tron bat son plein

L'offensive électrique d’Audi continue de s'accélérer avec l’arrivée imminente de l’Audi Q4 e-tron. Ce modèle compact 100 % électrique est le premier SUV électrique produit par Audi en Allemagne, sur la plateforme électrique modulaire MEB, dont la structure polyvalente permet également d’assembler d’autres modèles électriques du groupe Volkswagen.

Quelque 1 400 employés Audi s’attèlent au quotidien à concrétiser l’arrivée sur les routes de l’Audi Q4 e-tron. À l’image des autres véhicules de la gamme e-tron, elle fait l’objet d’une production la plus durable possible dans l'usine de Zwickau. Cette dernière couvre en effet la totalité de ses besoins en énergie à l'aide d'énergies renouvelables et dispose d'une centrale de cogénération très efficace. L’après-vie du véhicule a également déjà été envisagée. La batterie de l’Audi Q4 e-tron devra par exemple pouvoir être utilisée dans des concepts de seconde vie ou recyclée comme source de matières premières.

Projet pilote : des jantes durables pour l’Audi e-tron GT

Projet pilote : des jantes durables pour l’Audi e-tron GT

Il n’y a pas que les moteurs électriques qui doivent aider Audi à réduire ses émissions de CO2. Au fur et à mesure, l’ensemble de la chaîne doit y contribuer. Pour ce faire, les innovations se succèdent. La dernière concerne les jantes de la nouvelle Audi e-tron GT.

Dans le cadre d’un projet pilote, Alcoa, fournisseur d’aluminium, et RONAL GROUP, fabricant de jantes, ont en effet réussi à produire une jante composée d’un aluminium neutre en CO2. Au départ, Alcoa, en collaboration avec la coentreprise ELYSIS, utilise un procédé innovant dans la fusion de l’aluminium qui émet de l'oxygène au lieu du dioxyde de carbone. La coentreprise utilise une anode dite inerte qui remplace les anodes en carbone traditionnellement utilisées pendant l'électrolyse, le procédé utilisé pour fabriquer de l'aluminium primaire.

Cet aluminium est ensuite envoyé à RONAL GROUP qui, pour rendre cette initiative durable encore plus complète, fabrique les jantes en utilisant 100 % d'éco-électricité sur son site de Landau, tout en compensant la consommation de chaleur par des crédits carbones.

Ces articles vous intéresseront peut-être également