Un meilleur freinage pour plus d’autonomie

Audi Magazine

Comment récupérer de l’énergie tout en conduisant, pour augmenter son autonomie ? C’est l’un des enjeux de la conduite électrique. Et pour le SUV Audi e-tron prototype, la solution se trouve dans le freinage, avec l’installation d’un système révolutionnaire, qui contribue jusqu’à 30 % dans l’autonomie du SUV électrique. En plus de ses deux moteurs électriques, l’Audi e-tron prototype est équipé d’un système de contrôle des freins intégré électrohydraulique.

Pour la première fois, trois modes différents sont combinés : la récupération en roue libre manuelle à l’aide des palettes, la récupération en roue libre automatique via le Predictive Efficiency Assist et la récupération de l’énergie de freinage avec transition douce entre la décélération par voie électrique et hydraulique.

Un meilleur freinage pour plus d’autonomie
Une seule pédale

Une seule pédale

Grâce aux palettes du volant, le conducteur peut sélectionner le degré de récupération en roue libre selon trois niveaux. Pour le niveau le plus bas, le véhicule avance en roue libre sans couple de friction supplémentaire lorsque le conducteur relâche l’accélérateur. Au niveau le plus élevé, le SUV électrique réduit considérablement la vitesse. Le conducteur peut ralentir et accélérer seulement par la pédale d’accélération. Ce phénomène donne l’impression de n’avoir qu’une seule pédale. Pour ce type de décélération, il n’y a plus besoin d’utiliser la pédale de frein.

Activation élétrohydraulique

Activation élétrohydraulique : une première de série

C’est uniquement lorsque le conducteur ralentit avec la pédale de frein de plus de 0,3 g que les freins interviennent. Ils sont extrêmement réactifs grâce au nouveau concept d’activation électrohydraulique. Audi est le premier constructeur au monde à avoir intégré ce concept dans un véhicule électrique de production. Un piston hydraulique situé dans le module de freinage compact exerce une pression supplémentaire et donc une force de freinage en plus pour le couple de récupération. Dans le cas d’un freinage d’urgence automatisé, seulement 150 millisecondes s’écoulent entre l’initiation de la décélération et la pression de freinage maximale entre les plaquettes et les disques. Grâce à cette concentration rapide de pression, la distance de freinage est réduite de jusqu’à 20 % par rapport à un système classique.

Une récupération maximale

Une récupération maximale

Selon la situation de conduite, le système de contrôle des freins intégré électrohydraulique détermine (de manière électrique pour chaque essieu) si le prototype de l’Audi e-tron ralentira via le moteur électrique, les freins des roues ou par les deux. La pédale de frein est découplée du système hydraulique. La transition entre le frein moteur et le frein à friction est si douce que le conducteur ne le remarquera pas. Ce système permet au SUV électrique d’exploiter son potentiel de récupération maximal de manière ciblée avec l’aide de l’Efficiency Assist de série. Le système utilise des capteurs radars, les images des caméras, les données de navigation et les informations Car-to-X pour identifier le trafic et l’itinéraire.

Les informations correspondantes seront affichées pour le conducteur sur l’Audi virtual cockpit s’il doit retirer judicieusement son pied de l’accélérateur. En interagissant avec l’Adaptative Cruise Assist en option, l’Efficiency Assist peut aussi faire ralentir et accélérer le SUV électrique de manière anticipative. Au total, le système de récupération peut contribuer jusqu’à 30 % dans l’autonomie du SUV électrique.