Un nouveau titre en Intercontinental GT Challenge pour Audi

Audi Magazine

Paradoxe de cette période particulière, c’est en 2022 que s’est clôturée la saison… 2021 ! Repoussée ce 5 février, la finale de l’Intercontinental GT Challenge a permis à Audi Sport de remporter un 6e titre dans cette compétition. Après 2016, 2017 et 2018, Audi a profité des 9 Heures de Kyalami, en Afrique du Sud, pour accrocher la couronne des constructeurs pour la quatrième fois en six ans, deux titres pilotes (Laurens Vanthoor en 2016 et Markus Winkelhock en 2017) venant compléter ce tableau de chasse.

Si l’Intercontinental GT Challenge compte normalement cinq rendez-vous, l’annulation des 12 Heures de Bathurst et des 10 Heures de Suzuka pour cause de crise sanitaire avait réduit le championnat 2021 à trois épreuves. Mais, à chaque fois, une Audi R8 LMS a terminé sur le podium.

Un nouveau titre en Intercontinental GT Challenge pour Audi
Tout le monde a en mémoire le fantastique final des 24 Heures de Spa.

Tout le monde a en mémoire le fantastique final des 24 Heures de Spa. Même si la victoire a échappé au Team WRT à 10 minutes du drapeau à damier, Dries Vanthoor, Charles Weerts et Kelvin van der Linde avaient offert des points précieux à Audi en s’adjugeant la deuxième place. En octobre, lors des 8 Heures d’Indianapolis, c’était au tour de la formation Saintéloc de briller avec un superbe succès de Christopher Haase, Markus Winkelhock et Patric Niederhauser dans ce temple du sport automobile américain.

Avec le rebond de l’épidémie en décembre

Avec le rebond de l’épidémie en décembre, il a fallu attendre deux mois de plus pour connaître le dénouement de l’Intercontinental GT Challenge 2021. Toujours en lice pour la couronne Pilotes, le Suisse Patric Niederhauser et l’Allemand Markus Winkelhock – épaulés par le Sud-africain Kelvin van der Linde – ont terminé à la 3e place des 9 Heures de Kyalami, se classant finalement au deuxième rang dans le championnat Pilotes. Mais ce résultat, conjugué à la 4e place de l’Audi du Team WRT pilotée par Charles Weerts, Mattia Drudi et Christopher Haase, était largement suffisant pour assurer le titre des Constructeurs à Audi.

Outre Charles Weerts

Outre Charles Weerts, notons aussi la belle prestation d’un autre jeune Belge : Nicolas Baert. Intégré au Team Saintéloc, avec qui il disputera toute la saison en GT World Challenge Europe en 2022, le Waterlootois de 20 ans a prouvé qu’il apprend vite le maniement d’une Audi R8 LMS GT3 ! Ancien champion Junior du TCR Europe (sur une Audi RS 3 LMS du Comtoyou Racing), Nico disputait sa deuxième course en GT3 et il a terminé au 5e rang du classement général, remportant en outre la Silver Cup avec ses équipiers Simon Gachet et Lucas Légeret.

Preuve de la fiabilité et du niveau de performance des Audi

Preuve de la fiabilité et du niveau de performance des Audi, c’est aussi une R8 LMS qui a remporté la catégorie Pro-Am. Sixièmes du général, le vétéran américain Mark Patterson (70 ans !), le Danois Mikael Markussen et le jeune Néerlandais Thierry Vermeulen ont donc offert une victoire de classe supplémentaire à Audi.

Cette fois, la saison 2021 est bien terminée. Cap sur 2022, avec l’espoir de voir des Audi briller de nouveau sur les circuits du monde entier !

Ces articles vous intéresseront peut-être également