TFSI > Du sport automobile à la production > Audi Sport > Audi Belgique

TFSI

  • 1400x438_ade_s2014_05.jpg
1400x438_ade_s2014_05.jpg

TFSI

Le projet Le Mans de la marque a généré un autre accomplissement d'avant-garde en matière de transfert technologique entre le monde de la course et celui de la production.

En 2001, une Audi R8 a décroché une victoire en étant équipée pour la première fois d'un système combinant induction turbo forcée et injection directe d'essence. Avec la technologie TFSI, le carburant est injecté à haute pression directement dans la chambre de combustion et non plus dans l'entonnoir d'admission comme auparavant. Le processus de combustion qui en résulte est sensiblement plus efficace et se traduit par des économies considérables de carburant.

Cette percée technologique a permis à Audi d'acquérir un avantage mesurable par rapport à ses concurrents au Mans : l'Audi R8 a réduit de 8 à 10 % sa consommation de carburant grâce au système TFSI. Un autre avantage des moteurs TFSI est la meilleure réponse de l'accélérateur. Le décalage habituel imposé par les moteurs turbo lors de l'accélération a presque complètement disparu.

En 1999, lors de ses débuts au Mans, l'épreuve d'endurance la plus exigeante au monde, Audi a réussi à gagner une place sur le podium pour sa première participation. Au cours des années qui ont suivi, l'Audi R8 a formé une classe de voitures à part entière. Exploit historique, Audi a signé un coup du chapeau entre 2000 et 2002, notamment grâce à la technologie TFSI, qui a été lancée en 2001 pour passer ensuite en phase de production. La R8 a conquis sa place dans l'histoire du sport automobile en remportant pas moins de 63 victoires générales sur 80 courses de voitures de sport.