Audi Hungaria, un deuxième site
neutre en carbone pour Audi

Audi Magazine

Présenter un bilan carbone neutre en 2050. Voilà l’objectif qu’Audi s’est fixé avec son programme Mission:Zero. Une feuille de route qui vient d’enregistrer un nouveau succès majeur : le site de Györ en Hongrie vient en effet d’être certifié neutre en CO2. Une belle récompense qui lui permet de rejoindre Audi Brussels en matière de production plus respectueuse de l’environnement.

Audi Hungaria, un deuxième site  neutre en carbone pour Audi
Entreprendre durablement est un objectif quotidien pour Audi.

Entreprendre durablement est un objectif quotidien pour Audi. Pour y arriver, la marque aux quatre anneaux agit à tous les niveaux de son activité. Sa gamme électrique est en pleine expansion. Mais ses usines ne font pas que produire des voitures plus écologiques. Les sites de production Audi deviennent également eux-mêmes des acteurs luttant contre la pollution et le changement climatique. En 2018, Audi Brussels devenait ainsi la première usine automobile certifiée neutre en CO2. Depuis 2020, elles sont désormais deux au sein du groupe Audi : le site de Györ en Hongrie - où sont produites les Audi A3 Berline, Audi A3 Cabriolet, Audi Q3 et Audi TT - a en effet reçu le même titre.

Des efforts récompensés

Des efforts récompensés

Arriver à un bilan carbone neutre pour une usine automobile est un travail de longue haleine. En Hongrie, des mesures très importantes ont donc été mise en place, similaires à la stratégie appliquée à Audi Brussels. Premier grand changement : le passage à l’énergie verte, avec la mise en service de la plus grande installation photovoltaïque sur toit d'Europe et à la fourniture d'électricité provenant de sources renouvelables. L'installation, construite en coopération avec E.ON Hungaria, a été placée sur les toits des deux centres logistiques de l'usine. Ce parc d'énergie solaire, d'une superficie d'environ 160 000 m², se compose de 36 400 cellules solaires et fournit un rendement maximal de douze mégawatts.

Pour sa deuxième mesure, Audi Hungaria a augmenté son approvisionnement d’énergie géothermique, qu’elle utilise déjà depuis 2012 pour la majeure partie de ses besoins en chaleur. 70 % de ces besoins sont aujourd’hui couverts par sa propre centrale géothermique. Le reste est généré à partir de gaz naturel ; la neutralité en carbone est alors compensée par des certificats de biogaz. Audi Hungaria est le plus grand utilisateur d'énergie géothermique industrielle en Hongrie. La centrale a une production annuelle d'au moins 82 000 mégawattheures d'énergie thermique par an. Depuis 2015, l'entreprise a utilisé 250 gigawattheures d'énergie géothermique, ce qui a permis de réduire les émissions de CO2 de 50 000 tonnes.

Enfin, la troisième mesure prend en charge les émissions qui sont encore inévitables

Enfin, la troisième mesure prend en charge les émissions qui sont encore inévitables, par exemple celles produites par les machines qui testent les moteurs. Pour les compenser, Audi Hungaria achète des crédits carbone reconnus et certifiés au niveau international. Cela représente environ 5 % des émissions totales du site.

Un travail continu

Fière d’avoir obtenu cette certification, Audi Hungaria ne compte bien sûr pas se reposer sur ses lauriers. Partageant la vision du groupe Audi, elle continue d’étudier toutes les possibilités qui permettent de favoriser une production plus respectueuse de l’environnement. « La durabilité est essentielle pour Audi Hungaria », affirme Alfons Dintner, CEO de l’usine. « Il est très important pour nous de réduire continuellement l'empreinte écologique de nos activités. »

Ces articles vous intéresseront peut-être également