Audi écrit l’histoire au Dakar

Audi Magazine

Pour sa première participation au Dakar, le Rallye Raid le plus célèbre et le plus difficile au monde, Audi est déjà entré dans l’histoire de cette course mythique. Pourtant, nos ingénieurs s’attaquaient à un immense défi en développant la première voiture de Rallye Raid propulsée par une motorisation électrique, celle-ci étant couplée à un convertisseur d’énergie.

Audi écrit l’histoire au Dakar
Après plus de 8.000 km dans le désert de l’Arabie Saoudite

Après plus de 8.000 km dans le désert de l’Arabie Saoudite, les trois Audi RS Q e-tron ont rejoint l’arrivée, ce qui constitue déjà une remarquable performance en soi. Mais ce n’est pas tout ! Nos prototypes ont remporté pas moins de quatre étapes au cours des deux semaines de course, chacun des équipages se montrant au moins une fois le plus rapide au terme de la journée. Après avoir – parmi d’autres avancées marquantes – imposé la technologie quattro dans le Championnat du Monde des Rallyes ou encore l’hybride aux 24 Heures du Mans, notre marque a une fois encore mis en avant son slogan : « Vorsprung durch Technik », soit « L’Avance par la Technologie ».

« Audi a confirmé son rôle de pionnier sur le Dakar Rally dès ses débuts », se réjouit Oliver Hoffmann, membre du comité de direction d’Audi pour le développement technique. « La motorisation alternative proposée par l’Audi RS Q e-tron a répondu à toutes les attentes avec la chaîne de traction électrique, une batterie haute tension et un générateur d’électricité hautement efficient. Depuis plus de quatre décennies, notre marque n’a jamais cessé d’impressionner en amenant sans cesse de nouvelles technologies en sport automobile, y compris sur le rallye le plus difficile qui soit. »

Sportivement parlant, la 9e place des Suédois Mattias Ekström et Emil Bergkvist

Sportivement parlant, la 9e place des Suédois Mattias Ekström et Emil Bergkvist – les mieux placés des trois équipages dans le classement final – ne reflète pas le vrai niveau de performance des Audi RS Q e-tron. Mais le Rallye Raid est une aventure mécanique et… humaine, qui comprend aussi la navigation pour trouver la bonne route au milieu du désert. Or, comme leurs équipiers Carlos Sainz et Lucas Cruz, les deux hommes ont perdu gros en se perdant le deuxième jour. Les Suédois, néanmoins vainqueurs de leur catégorie, ont laissé 1h45 dans l’aventure, les deux Espagnols perdant plus de 2h20 par rapport aux futurs vainqueurs. Triple lauréat du Dakar et double Champion du Monde des Rallyes, le « Matador » Carlos Sainz – copiloté par Lucas Cruz – a ensuite pris sa revanche en remportant deux étapes.

C’est aussi lors de la deuxième spéciale du rallye que les Français Stéphane Peterhansel et Édouard Boulanger ont perdu tout espoir de bon résultat.

C’est aussi lors de la deuxième spéciale du rallye que les Français Stéphane Peterhansel et Édouard Boulanger ont perdu tout espoir de bon résultat. Les vainqueurs de l’édition 2021 ont percuté une pierre et les dégâts ont obligé l’équipe à procéder à des réparations coûteuses en temps. Il n’empêche que « Monsieur Dakar » (il compte pas moins de 14 succès, 8 en voiture et 6 en moto) a remporté une nouvelle victoire partielle lors du 10e secteur chronométré, portant son record à 82 victoires d’étapes. « J’ai piloté de nombreux véhicules différents dans le désert, mais l’Audi RS Q e-tron est absolument sensationnelle dans les dunes », conclut celui que l’on surnomme Peter. « La motorisation électrique et le couple qui l’accompagne conviennent bien à mon style de pilotage. »

Le défi était de taille et il a été relevé avec brio par toutes l’équipe Audi Sport.

Le défi était de taille et il a été relevé avec brio par toutes l’équipe Audi Sport. Quatre victoires d’étapes, pas moins de 14 arrivées dans le top 3 au terme des étapes spéciales et, surtout, une expérience emmagasinée qui sera particulièrement utile à l’avenir. « Audi a été le premier constructeur vainqueur d’une étape sur le Dakar avec une motorisation électrique », insiste Julius Seebach, directeur d’Audi Sport GmbH et responsable du sport automobile au sein de la marque. « C’est le résultat d’un remarquable travail d’équipe. Après une telle performance lors de la première année, le prochain objectif sera clairement de remporter le prochain Dakar au classement général et nous allons pour cela optimiser notre Audi RS Q e-tron en vue du futur. »

Le message est clair. Vivement janvier 2023 !

Ces articles vous intéresseront peut-être également

  • HEADER.jpg
    Du circuit au désert : le concept de sécurité de l’Audi RS Q e-tron
    Lisez l'article
  • HEADER.jpg
    Stéphane Peterhansel : « L’Audi RS Q e-tron offre beaucoup de plaisir de conduite »
    Lisez l'article
  • 1920x1080_HEADER.jpg
    Dakar Rally : l’Audi RS Q e-tron veut marquer l’histoire !
    Lisez l'article