Pourquoi la transmission manuelle va-t-elle disparaître ?

Audi Magazine

Manuelle ou automatique ? La question ne se posera probablement plus dans un futur proche car le monde de l’embrayage s’apprête à vivre un changement radical. La transmission automatique semble en effet promise à tous. Pour quelles raisons ?

C’était une première en 2020 : le marché belge a enregistré un nombre égal de ventes pour les modèles dotés d’une transmission manuelle et celles pourvues d’une transmission automatique. Un constat historique quand on sait que 85 % des propriétaires d’une voiture neuve préféraient encore changer eux-mêmes les rapports en 2010. 12 ans plus tard, ce pourcentage connaît donc une véritable perte de vitesse. Plusieurs facteurs l’expliquent.

Pourquoi la transmission manuelle va-t-elle disparaître ?
La transmission automatique s’est fortement améliorée

La transmission automatique s’est fortement améliorée

Pour beaucoup de conducteurs, la transmission manuelle est synonyme de maîtrise, de performances et de meilleure consommation. Pourtant, ces arguments ne tiennent aujourd’hui plus vraiment la route, et sont même contredits par l’évolution de la transmission automatique. Autrefois lente et lourde, cette dernière est aujourd’hui plus légère, plus rapide dans le changement des rapports, avec pour résultat une conduite plus confortable et plus efficace.

La révolution électrique accélère le mouvement

La révolution électrique accélère le mouvement

L’évolution de la transmission est également liée à celle de notre mobilité. Les voitures hybrides et électriques sont toujours dotées d’un boîtier automatique, qui convient mieux à ce type de motorisation. Dans le cas des véhicules hybrides, la transmission automatique facilite la transition entre les deux moteurs. Alors que pour les voitures électriques, changer de vitesse n’est tout simplement pas prévu. Un constat qui sera également d’application pour les véhicules autonomes.

Les systèmes d’aide à la conduite en faveur de l’automatique ?

Les systèmes d’aide à la conduite en faveur de l’automatique ?

Ces dernières semaines, un dernier élément a été mis en avant pour justifier le probable monopole de la transmission automatique : les systèmes d’aide à la conduite. Selon le site spécialisé Vroom, ils ne seraient pas - ou moins - compatibles avec la transmission manuelle. Le site vise en particulier les systèmes capables de ralentir ou d’arrêter la voiture. Leur explication : une utilisation trop brusque de l’embrayage peut faire caler le moteur lors d'un arrêt d'urgence, et faire ainsi défaillir les systèmes d’aide à la conduite. Choisir l’automatique serait donc aussi un choix de sécurité. Un argument de poids supplémentaire qui met la transmission automatique davantage en valeur.

Audi et l’automatique aujourd’hui

Audi et l’automatique aujourd’hui

Une chose est sûre : avec la révolution électrique qui bat son plein et les nombreux systèmes d’aide à la conduite portant le sceau des quatre anneaux, le règne de la transmission automatique est en bonne voie chez Audi. Selon un sondage réalisé par Audi Belgique sur les réseaux sociaux, vous étiez d’ailleurs une majorité à vous prononcer en faveur de la transmission automatique, la trouvant notamment plus confortable à conduire.

Et la gamme Audi ? Elle semble suivre la tendance. En Belgique, 80 % des ventes réalisées en 2021 concernaient des véhicules dotés d’une transmission automatique. La transmission manuelle n’est plus disponible que pour les modèles compacts Audi A1, Q2, A3 et Q3. Et dans le segment haut de gamme, seule la transmission automatique est proposée dans les Audi A6, A7, A8, Q7 et Q8. Audi est donc déjà prête pour vous accompagner dans le futur automatique.

Ces articles vous intéresseront peut-être également