20 ans de l’Audi TT : parole aux fans

Audi Magazine

Ce sont ceux qui roulent avec qui en parlent le mieux. Pour célébrer le 20e anniversaire de l’Audi TT, nous avons donné la parole à ceux qui entretiennent sa légende. Ceux qui voulaient posséder à tout prix une Audi TT.

Chacune de ces histoires est différente, mais les mêmes dénominateurs communs ressortent à chaque fois : le rêve, l’émotion, la fierté et surtout le sentiment d’appartenir à une communauté. Découvrez les témoignages de ces passionnés, pour qui l’Audi TT est bien plus qu’une voiture.

New Audi TT anniversary Zolder
Télécharger toutes les images
00:00 | 00:00
Audi TT 20th Anniversary

Eddy Verhaegen :
Un rêve d’enfant devenu réalité.

Je possède mon Audi TT depuis déjà 11 ans, sans jamais avoir eu à le regretter. Je rêvais depuis des années d’avoir ma propre voiture de sport, jusqu’à ce que je puisse m’offrir une Audi TT en 2007. Elle affiche aujourd’hui 170 000 km au compteur. Ma femme et moi l’avons emmenée partout : la Romantikstrasse en Allemagne, le sud-ouest de l’Angleterre, le Grand Tour de Suisse, les Fjords norvégiens, les Dolomites… En tant que membre du Belgian Audi Club, j’ai pu suivre de près les 24 h du Nürburgring mais aussi courir sur le circuit de Zolder. Je profite souvent d’une visite chez mon distributeur pour me mettre au volant d’une nouvelle TT. Son beau tableau de bord digital, ses fabuleux sièges baquets, ses chevaux puissants… Pourtant, je ne remplacerais pour rien au monde ma « Coccinelle aplatie » - comme la surnomme Jeremy Clarkson dans Top Gear.

TT 20th Anniversary

Jelle Rogge :
Un vrai coup de foudre.

On peut parler de coup de foudre lorsque j’ai acheté ma première Audi TT en 2011 : une 2.0 tfsi, manuelle et quatre roues motrices. Et mon amour n’a pas pris une ride lors de la présentation de la version RS du nouveau modèle fin 2016. 400 cv, de 0 à 100 en seulement 3,7 secondes, la finition… Je ne pouvais pas en croire mes yeux. Après mon premier essai chez le distributeur Audi, je savais que mon investissement n’était pas vain.

Ce qui rend l’Audi TT si spéciale ? Son accessibilité, sans aucun doute. Même les plus lourdes sont faciles à piloter. Sa rapidité est naturelle et les virages s’enchaînent avec aisance en toute circonstance. Le mode confort offre également une conduite plus relaxante. La sportive bruyante se mue alors en une voiture sage et discrète. Cependant, j’aspire plus que tout à faire vrombir un jour son moteur sur le circuit de Spa-Francorchamps. Ce dernier est sur ma liste.

TT 20th Anniversary

Julien Defays :
Une fidélité sans faille

Déjà 16 ans que je roule avec mon Audi TT Roadster. Depuis le 14 août 2002 pour être exact. Quand je travaillais, je devais beaucoup me déplacer et je l’emmenais toujours avec moi. Après presque 260 000 km parcourus ensemble, elle ne m’a jamais laissé tomber. Aucun problème majeur à signaler, juste des réparations d’usage. Une fiabilité vraiment impressionnante. Son plus grand atout ? Grâce à ses deux places, on n’est pas obligé de prendre sa belle-mère avec ! J’espère encore partager de nombreuses années avec mon Audi TT.

TT 20th Anniversary

Kévin Genon :
Une vraie communauté

Le 2 juin 2017, en quittant la concession avec mon Audi TT Coupé Gris Nano aux teintes noir brillant, je savais que j’avais fait le bon choix. Cette voiture est tellement spéciale pour moi que je l’ai baptisée K9, en référence à mes nom et prénom (le 9 faisant référence à la lettre g). Je lui ai d’ailleurs créé un compte Instagram, grâce auquel je discute avec de nombreux fans de ce modèle. Lors d’un voyage professionnel, j’ai même pu rencontrer le directeur d’une concession Audi au Texas, qui est fan de ma page. Nous avons discuté des différences entre les versions américaines et européennes. C’était vraiment très enrichissant. L’Audi TT représente pour moi la meilleure combinaison de sportivité, de confort et de technologie. Mon seul regret, c’est que je ne roule pas assez avec !

TT 20th Anniversary

Dirk Mangelschots :
La TT, une véritable addiction.

Mon addiction à l’Audi TT a débuté en 2000, avec une TT Denim blue de 180 cv. En 2006, je suis passé à une Mythos black MK2 cabriolet de 200 cv. Puis, ayant besoin de plus d’espace, ma femme et moi avons opté pour une Ibis white MK2 coupé en 2008. Après un accident, nous avons tenté un écart en prenant une Peugeot RCZ : une chouette voiture à laquelle il manquait toutefois l’expérience vécue à bord d’une TT. En 2016, nous sommes revenus à une Daytona grey MK3 diesel avec finition S line. En 2017, je l’ai échangée contre une Vegas yellow MK3 TTS : une vraie voiture de course. Vous le voyez : ces bolides m’ont déjà procuré beaucoup de plaisir. J’attends déjà la MK4 avec impatience. En parlant d’addiction…

TT 20th Anniversary

Ken Van Hamme :
Une voiture avec du mordant.

Pourquoi avoir choisi une TTS ? C’est une petite supercar idéale pour un usage quotidien. Certes, j’ai déjà pu rouler derrière une voiture sécurité à Zolder lors d’une rencontre organisée par Audi Lovers Belgium. Et je participe de temps en temps à des événements cars & coffee organisés par 9duustpk, un club de voitures de plus de 300 cv. Mais avec mon Audi TT, chaque trajet est une aventure. J’aime le bruit de son allumage, mes voisins peut-être un peu moins. À part les amortissements, je mets tous les paramètres drive select en mode dynamique. Du bonheur pour mes oreilles. Je peux ainsi profiter de toutes les capacités de ma TTS, même au feu rouge. Pour ne rien gâcher, elle est également très sexy : ses lignes, ses feux de jour DEL, le logo Audi sur le capot, l’aileron, les baquets S. Je suis conquis…

TT 20th Anniversary

Patrick Schmit :
Séduction immédiate

J’ai pour l’instant le plaisir d’avoir eu deux Audi TT dans ma vie. Une 1800 en 2012 et ensuite une TTS depuis 2016. J’ai été séduit dès mon premier essai, réalisé grâce à des amis. Sa tenue de route, sa puissance, sa beauté, sa finition constituent pour moi ses plus grands atouts. C’est une voiture que j’ai toujours eu envie de posséder et de conduire de par sa ligne sportive. Un jour, en Allemagne, j’ai voulu tester les capacités de mon Audi TT. J’ai accéléré jusqu’à atteindre une pointe de vitesse de 265 km/h. Quel plaisir de piloter cette voiture ! J’espère la conduire un jour sur le circuit de Spa Francorchamps.

TT 20th Anniversary

Thomas Biefnot :
Nouer des liens

Avoir une Audi TT était pour moi un rêve de gosse. Je me rappelle que, lorsque j’étais enfant, Coca-Cola organisait un concours qui permettait de gagner la magnifique Audi TT Roadster que l’on voyait sur chaque publicité. Des années plus tard, je l’ai enfin eue, ma MK1. Six ans après, elles est toujours à mes côtés. Grâce à elle, j’ai fondé le fan club d’Audi « ONLY TT FR-BE », pour les passionnés d’Audi TT toutes générations confondues. De cette manière, j’ai noué de nouvelles et nombreuses amitiés, tout en créant de beaux et merveilleux souvenirs après chaque meeting.

TT 20th Anniversary

Ketty Pouleur :
Ma plus grande fierté

Je suis amoureuse de la marque Audi depuis toujours. J’avais une Audi A3, mais je cherchais un moteur plus puissant. Et un jour, en 2017, j’ai vu une Audi TT à vendre dans un garage près de chez moi. Je pouvais enfin réaliser mon rêve d’en posséder une. Je n’oublierai jamais le jour où je suis allé la chercher : les moins moites, le cœur à 100 à l’heure, les larmes aux yeux… J’en ai encore des frissons ! C’est une voiture tellement belle, sportive, puissante. Je dirais même qu’elle est sexy ! J’en prends le plus grand soin possible. Il me faut quatre heures pour la laver entièrement. Mais je suis toujours impressionnée par le résultat. Et très fière, aussi. À chaque fois que je la regarde, je me dis : « Mince, c’est MA voiture ! »

TT 20th Anniversary

Wim Flebus :
Intemporelle et sans compromis.

Mon aventure TT a commencé en 1999. J’avais vu la présentation du concept car au Salon de Francfort. Et lorsque la TT fut produite, elle ressemblait à s’y méprendre au modèle d’exposition. Aujourd’hui, presque 20 ans après, la TT est toujours aussi belle. Presque intemporelle même, tant on ne voit pas que le modèle a 20 ans. Vous l’avez compris, au moment de sa production, je me suis dit : on ne vit qu’une fois. Je me suis donc offert ma première TT. Son héritière est arrivée en 2002. Presque identique, mais avec d’autres jantes et une transmission quattro. La tenue de route de cette voiture est phénoménale. Elle colle sur la route, même lorsque celle-ci est détrempée. C’est vous qui conduisez cette voiture, et pas l’inverse…

En 2000, j’ai fondé le TT Owners Club avec deux autres propriétaires. Nous avons organisé des meetings et visité les 24 h de Zolder. Lors de l’une de nos sorties, on a compté près de 40 Audi TT. Nous avons traversé la Campine, les Ardennes flamandes, le Koppenberg, le Kwaremont… Aujourd’hui, j’en profite également tour à tour avec mes petits-enfants. Ils l’adorent ! Pourront-ils aussi la conduire un jour ? Je dois y réfléchir… (rires)