L’harmonie à tout prix : la philosophie du son selon Audi

Audi Magazine

Sur la route, une voiture peut être accompagnée de différents bruits considérés comme indésirables : le frottement des pneus contre le revêtement du sol, le moteur en action, les courants d’air dans les châssis… Vous ne les remarquez peut-être pas toujours sur les trajets courts, mais ils peuvent devenir contraignants sur de longues distances. Pour éviter tout inconfort, Audi met tout en œuvre pour éliminer l’impact de ces bruits, afin que vous ne profitiez que du son que vous voulez vraiment écouter.

L’harmonie à tout prix : la philosophie du son selon Audi
Audi Q5 TFSI e

Identifier et traquer les bruits indésirables

Chez Audi, de nombreux experts travaillent à la réduction du bruit. Le nom de leur équipe est sans équivoque : Rustle and Rumble – littéralement « Bruissement et Frottement ». Ces experts testent chaque modèle Audi sur la route et sur la piste de vibration, mais aussi à l’aide d’un équipement baptisé hydropulse. Il s'agit d'un banc d'essai servo-hydraulique à quatre pointes qui fait vibrer le véhicule, ce qui permet de détecter les craquements et les grincements dans l'habitacle, généralement causés par des vibrations dans les basses fréquences jusqu'à 50 Hertz. Les réponses vibratoires de chaque composant individuel sont testées afin d’être localisées. Le but : maximiser le confort acoustique du conducteur, facteur essentiel du plaisir de conduite.

Le défi des ingénieurs du son Audi n’est pas simple. En plus de repérer les nombreuses sources de bruit, ils doivent également composer avec la notion d’espace. En effet, les passagers ne sont jamais assis dans la même position, et le volume de l'espace change en fonction du nombre de personnes présentes dans l’habitacle. D’autres facteurs jouent également un rôle : la présence d’un toit panoramique, le revêtement textile, la distance entre les haut-parleurs et les passagers, etc.

e-tron S interieur

Le cas particulier des voitures électriques

Contrairement à un moteur à combustion, un moteur électrique ne provoque pratiquement pas d'oscillations, de vibrations ou de bruits mécaniques. Mais d’autres nuisances extérieures peuvent perturber le confort sonore. Dans l’Audi e-tron, Audi a donc multiplié les dispositifs d’isolation dans le châssis, le plancher et même les parois avant et arrière du véhicule. Pour ne rien laisser au hasard, les moteurs électriques sont même enfermés dans des capsules anti-bruit. Dans l'habitacle, la moquette à revêtement en mousse préserve le silence.

Le deuxième facteur important pour l'atmosphère détendue à l'intérieur de l'Audi e-tron est son aéroacoustique hautement développée. Pour diminuer le bruit du vent à vitesse élevée, les joints de porte, les rétroviseurs extérieurs et les bandes de protection contre l'eau ont fait l'objet d'un réglage très précis. Le pare-brise est équipé de série d'un double vitrage, et Audi propose également en option un vitrage acoustique pour les vitres latérales.

Audi A8

Le son 3D : la force de l'algorithme

Puisque tout joue un rôle, Audi utilise toutes les dimensions de notre espace visuel afin de produire le meilleur son possible : un son en trois dimensions. En plus des haut-parleurs situés à l’avant, à l’arrière et sur les côtés, Audi en installe également dans le montant A et, comme sur les Audi A8 et Audi Q8, dans le montant B ainsi que dans le revêtement de toit. La longueur, la largeur et la hauteur sont ainsi couvertes. Résultat : l’habitacle se transforme en véritable salle de concert. Pour proposer un tel son, Audi utilise un algorithme développé en collaboration avec l'Institut Fraunhofer : le Symphoria 2.0 3-D. Celui-ci calcule les informations provenant d'enregistrements stéréo ou 5.1 conçus pour la troisième dimension et les traite pour les haut-parleurs adéquats. Le son est ainsi diffusé de manière flexible dans l'espace. Et ce ne sont pas que les grandes voitures qui en profitent. Audi intègre également la notion d’espace dans ses modèles compacts. Dans l’Audi A1 par exemple, quatre haut-parleurs de milieu de gamme intégrés au tableau de bord sont dirigés verticalement vers le haut et utilisent le pare-brise comme surface réfléchissante, permettant d’obtenir un son 3D de très haute qualité.

Audi Q4 e-tron Sonos

Un son de qualité dans chaque modèle : l’utilisation du digital

Avec une gamme aussi variée, Audi doit également réussir à maintenir la même qualité dans chacun de ses modèles. Pour cela, la marque aux quatre anneaux a développé le soundCUBE. Ce logiciel audio commun, qui utilise la technologie digitale, permet de définir plus rapidement une configuration fonctionnelle propre et une philosophie opérationnelle et sonore uniforme. Autrement dit : l’ADN sonore d’Audi, une base sur laquelle d’autres systèmes audio partenaires peuvent facilement se greffer, et laisser au client choisir celui qui correspond le mieux à ses envies.

SONOS : nouveau partenaire haut de gamme

Jusqu’à présent, Audi travaillait uniquement avec Bang&Olufsen pour proposer des systèmes audio haut de gamme en option. La sortie de la nouvelle Audi Q4 e-tron marque cependant un tournant avec l’arrivée d’un nouveau partenaire : SONOS. Cette entreprise américaine, qui développe un son riche en basses, s'adresse spécifiquement à un groupe cible plus jeune. L’association avec l’Audi Q4, SUV compact, ressemble à l’accord parfait, pour un modèle qui incarne l’avenir électrique. SONOS équipera également d’autres Audi de la même catégorie dans les prochains mois.

Audi A5

Que nous réservent les ingénieurs du son Audi pour la suite ?

Parce que l’innovation est dans l’ADN d’Audi, les ingénieurs du son de la marque aux quatre anneaux travaillent constamment au développement de la prochaine identité sonore de la gamme. Deux grands projets sont à l’étude. Le premier concerne le son 3D immersif. Dans un tel processus, les sons des fichiers audio sont liés à des métadonnées qui contiennent des informations précises sur la manière et l'endroit où le son correspondant doit être entendu dans l'espace réel - une acoustique précise digne d’un studio d’enregistrement.

Le deuxième grand projet concerne la réception du son. Se basant sur un déploiement futur généralisé de la 5G, Audi entend utiliser la voiture elle-même comme récepteur, via la carte SIM intégrée et un module récepteur haute performance, afin d’assurer le streaming audio multicanal au sein du véhicule. De quoi éliminer toute perte de qualité. Le chemin vers un son parfait continue...

Ces articles vous intéresseront peut-être également

  • goose-1920x1080_Header.jpg
    GOOSE : « Nous aimons aller en terrain inconnu »
    Lisez l'article
  • Header_1920x1080.jpg
    Audi et Bang&Olufsen : l’accord parfait pour votre expérience sonore
    Lisez l'article
  • 5g_in_belgium_header.jpg
    Que signifie l’utilisation de la 5G pour les technologies automobiles de demain ?
    Lisez l'article