Avec l’Audi AI:TRAIL quattro,
Audi imagine le tout-terrain du futur

Audi Magazine

À première vue, le dernier concept électrique Audi semble destiné à une autre planète. Avec son design de buggy lunaire, l’Audi AI:TRAIL quattro veut clairement nous emmener ailleurs, dans le futur, mais ses ambitions concernent bien l’exploration de notre planète. Découvrez un aperçu de la conduite tout-terrain de demain.

La famille « AI » d’Audi, qui regroupe des concept cars intelligents et futuristes, compte désormais un nouveau membre. Après l’Audi Aicon, l’Audi AI:ME et l’Audi AI:RACE, la marque vient de présenter l’Audi AI:TRAIL quattro. Son ambition ? Vous emmener hors des sentiers battus grâce à ses capacités supérieures tout-terrain, sa conduite automatisée et son autonomie renforcée.

Audi imagine le tout-terrain du futur
Offroad

Tout-terrain au premier regard

Sur le plan visuel, le design de l’Audi AI:TRAIL quattro montre directement sa nature aventureuse. 4,15 m de long, 2,15 m de large, hauteur de toit de 1,67 m, garde au sol de 34 cm et des énormes roues de 22 pouces surmontées de pneus de 850 mm (33,5") : l’architecture de l’AI:TRAIL lui permet de traverser les terrains difficiles et rocailleux dans la plus grande agilité, sans risquer de voir la batterie intégrée au plancher entrer en contact avec le sol.

Sa carrosserie, composée d’un mélange haute technologie d’acier, d’aluminium et de fibre de carbone, lui assure un poids de seulement 1 750 kilos, facilitant ainsi ces mouvements. Sa suspension fait appel à des bras transversaux et des jambes MacPherson associées à des ressorts hélicoïdaux et des amortisseurs adaptatifs. En plus de renforcer les capacités de l’AI:TRAIL en tout-terrain, ce dispositif rehausse encore sensiblement le niveau de confort des occupants. Les pneus intègrent quant à eux un dispositif de régulation variable de la pression contrôlée par des capteurs.

discret mais fonctionnel

Un habitacle discret mais fonctionnel

Composé de quatre sièges – deux coquilles à l’avant et deux sièges pouvant être utilisés comme hamac à l’arrière -, l’habitacle de l’Audi AI:TRAIl quattro, structuré et spacieux, n’affiche en évidence que quelques éléments de contrôle : des pédales, un levier en guise de volant, quelques boutons et un smartphone fixé à la colonne de direction, qui fait office d’écran et de centre de contrôle pour les fonctions du véhicule et la navigation. Plusieurs espaces de rangement sont proposés à l’avant comme à l’arrière. Côté confort, les arêtes marquant les vitres latérales offrent aux passagers de l’espace là où ils en ont le plus besoin, c’est-à-dire au niveau des épaules et des coudes.

Un intérieur tourné vers l’extérieur

Un intérieur tourné vers l’extérieur

Ne comptez pas sur un écran pour vous divertir à bord de l’Audi AI:TRAIl quattro. Conçu pour explorer, le concept car a été pensé dans une logique d’observation. Les designers ont donc tout mis en œuvre pour offrir aux occupants une vision optimale de la nature et de leur environnement, gommant la frontière entre l’habitacle et le monde extérieur. Pour cela, la voiture est dotée d’une surface vitrée entourant l’habitacle et se prolongeant jusqu’au niveau du sol, garantissant une vision périphérique inégalée. Lorsque l’AI:TRAIL est en mouvement, le regard des occupants ne se concentre pas uniquement sur le terrain en amont, il peut librement errer et s’attarder sur tous les détails de l’espace environnant.

Drones

Des drones à la place des phares

L’éclairage de l’Audi AI:TRAIL quattro est on ne peut plus révolutionnaire. Remplaçant les phares traditionnels, des blocs lumineux indépendants sont logés sous les montants A et peuvent éclairer à la fois l’intérieur et l’extérieur. Ces LED sont ajustables et leur intensité est également réglable. Ils peuvent être utilisés à la fois pour illuminer l’intérieur ou la route. Les feux arrière suivent le même principe. S’étirant sur toute la largeur de la section postérieure, ces éléments peuvent éclairer le compartiment à bagages et offrent une signature lumineuse extérieure unique.

La vraie sensation se situe au niveau des feux de croisement et des feux de route. Plutôt que d’utiliser des dispositifs traditionnels, l’Audi AI:TRAIL quattro est équipée de cinq drones électriques triangulaires sans rotor et dotés de LED matriciels intégrés. Ces drones peuvent atterrir sur une galerie de toit ou directement sur le toit du véhicule pour s’arrimer aux stations de recharge par induction.

 Audi AI:TRAIL quattro

Quand la technologie maîtrise tous les terrains

Grâce aux capteurs du système ESP, les données relatives à l’adhérence, à la traction ou encore à l’accélération fournissent à l’électronique tous les paramètres nécessaires pour optimiser la stabilité dynamique. Toute une série de capteurs peuvent aussi analyser la surface de la route et identifier les obstacles grâce aux systèmes optiques comme les caméras et les lasers, mais aussi aux ultrasons et au radar. Les données fournies permettent au système central de prévenir les collisions en intervenant si nécessaire dans la direction ou sur les freins.

Une autonomie qui pousse à l’exploration

Vous craignez peut-être que le fait de partir à l’aventure vous éloignera des bornes de recharges. Les concepteurs de l’Audi AI:TRAIL quattro y ont bien sûr pensé et ont donc installé dans le véhicule une batterie lithium-ion pourvue d’une autonomie allant de 400 à 500 kilomètres (selon les normes WLTP). Même sur les terrains difficiles, où le patinage quasiment constant des roues fait augmenter la consommation d’énergie, l’autonomie de 250 km demeure impressionnante.

Avec un tel gabarit et de telles innovations, l’Audi AI:TRAIL quattro ne laisse personne indifférent et émet de belles propositions pour l’avenir du tout-terrain en mode électrique. Ce quatrième véhicule visionnaire produit par Audi nous rapproche de plus en plus de la conduite sans compromis.