GT World Challenge Europe : carton plein pour Audi et WRT à Imola

Audi Magazine

Audi et le Team WRT n’auraient pas pu rêver d’un plus beau début de saison dans le GT World Challenge Europe. Avec une pole position et une victoire au bout de 3 heures de course, les Belges Dries Vanthoor et Charles Weerts et le Sud-Africain Kelvin van der Linde n’ont pas manqué leur rentrée des classes sur l’Autodromo Enzo e Dino Ferrari d’Imola !

Dans ce lieu chargé d’histoire, le trio a su parfaitement exploiter la nouvelle version de l’Audi R8 LMS GT3, baptisée Evo II. Notamment perfectionnée sur le plan aérodynamique, la nouvelle arme d’Audi Sport customer racing s’est montrée redoutable !

GT World Challenge Europe : carton plein pour Audi et WRT à Imola
hors-piste de Charles Weerts

Si ce n’est après un léger hors-piste de Charles Weerts lui coûtant le leadership durant la deuxième moitié du premier relais, l’Audi #32 a toujours pointé en tête du peloton, le Team WRT appliquant une excellente stratégie pour reprendre le commandement dès les premiers arrêts aux stands.

« Ce week-end fut très positif et je suis vraiment fier de toute l’équipe », confiait Vincent Vosse, le Team Principal du Team WRT qui engageait pas moins de cinq voitures. « La #32 a réalisé la course parfaite en ne quittant la première place que durant quelques tours à la fin du premier relais. C’est une fantastique victoire, la première en Endurance Cup depuis Imola en 2020, et nous avons en outre signé la pole position, la première en Endurance depuis… 2017 ! »

Pour la structure belge

Pour la structure belge, ce bonheur ne venait pas seul. Après une course très solide, l’Audi R8 LMS GT3 Evo II #30 s’imposait aussi dans la Silver Cup, catégorie ne regroupant que des pilotes classés Silver par la FIA. Un succès signé par les Français Thomas Neubauer et Jean-Baptiste Simmenauer et l’Allemand Benjamin Goethe.

Notons qu’un autre Belge a effectué de très bons débuts dans le GT World Challenge Europe à Imola.

Notons qu’un autre Belge a effectué de très bons débuts dans le GT World Challenge Europe à Imola. Venant du TCR Europe, qu’il avait terminé à la 3e place en 2020 sur une Audi RS 3 LMS, Nicolas Baert a prouvé qu’il apprend vite ! Sans une erreur stratégique, le trio qu’il forme avec les Français Aurélien Panis et César Gazeau aurait peut-être pu contester la victoire à WRT en Silver Cup. Au lieu de ça, c’est une quatrième place dans la catégorie qui attendait l’Audi #26 du Saintéloc Racing… Mais le jeune pilote de Waterloo, du haut de ses 20 ans, a plus que répondu aux attentes.

les débuts officiels de Valentino Rossi

Enfin, comment ne pas mentionner les débuts officiels de Valentino Rossi – pour une saison complète – dans le GT World Challenge Europe ? Neuf fois Champion du Monde en moto, la légende italienne était la star absolue à Imola. Son Audi #46, magnifiquement décorée avec les couleurs du « Docteur », a donné d’énormes retombées à Audi et au Team WRT.

Sportivement parlant, Rossi et ses équipiers – le Belge Frédéric Vervisch et le Suisse Nico Müller – auraient probablement pu rentrer dans le top 10 si Valentino n’avait pas raté son emplacement dans la pit lane à cause d’une mauvaise communication. « Ce fut un bon week-end, nous avons beaucoup travaillé et, surtout, j’ai savouré chaque moment », confiait « Vale », qui est apparu tout le week-end comme un élève très appliqué. « En course, j’ai été solide et, après être partis depuis la 15e place (sur 52 voitures engagées, NDLR), nous pouvions viser le top 10. Malheureusement, il y a eu cette erreur dans la pitlane et j’ai dû refaire un tour de plus avant le changement de pilote. Mais on va apprendre de cela ! Il y a beaucoup de nouvelles choses pour moi dans ces courses de GT et je pense que je manque tout simplement d’expérience. »

GT World Challenge

Le GT World Challenge passera en mode Sprint Cup pour son deuxième rendez-vous, les 30 avril et 1er mai. Sur le mythique circuit de Brands Hatch, qui a souvent réussi aux Audi, on surveillera de nouveau le Team WRT (avec les champions Dries Vanthoor et Charles Weerts sur la #32, mais aussi Valentino Rossi et Frédéric Vervisch sur la #46), mais aussi Nicolas Baert, qui formera un autre duo 100% belge avec Gilles Magnus sur l’Audi #26 du Saintéloc Racing Team.

(Photos : Michele Scudiero / Brecht Decancq / Davy Delien)

Ces articles vous intéresseront peut-être également

  • HEADER_Abu_Dhabi_Desert_2.jpg
    Abu Dhabi Desert Challenge : victoire historique de l’Audi RS Q e‑ tron
    Lisez l'article
  • HEADER.jpg
    Valentino Rossi : « Je m’amuse au volant de l’Audi R8 LMS GT3 »
    Lisez l'article
  • HEADER.jpg
    Puissance 4 pour les Belges chez Audi Sport customer racing
    Lisez l'article