Le guide Audi esport pour les nuls

Audi Magazine

Audi soutient depuis plusieurs années déjà les meilleurs esportifs et tournois à travers le monde. En Belgique, cette nouvelle discipline sportive commence à se faire une place. Début 2019, Audi mis son premier sponsoring sur les rails, mais le phénomène provoqué par ce nouveau sport reste encore fort sous-estimé dans notre pays. Il est donc temps de se plonger dans les 47 ans d’histoire de l’esport.

Le guide Audi esport pour les nuls
Dennis « ‘Thresh » Fong, premier joueur professionnel

Naissance à Stanford University

La première compétition officielle d’esport a eu lieu à la Stanford University en octobre 1972. Les jeux vidéo devront cependant attendre encore huit ans avant de toucher le grand public, et ce grâce au Space Invaders Championship organisé par Atari réunissant 10 000 joueurs. Dans les années ‘80, les jeux vidéo s’invitent dans les salons par l’intermédiaire du Nintendo Entertainment System. La qualité des jeux s’améliore et les histoires deviennent plus spectaculaires. Les studios américains retransmettent les plus grandes compétitions à la télévision. La première fédération d’esport voit le jour dans les années ‘90.

Dennis « ‘Thresh » Fong, premier joueur professionnel

La consécration absolue de l’esport arrive avec Internet. les joueurs s’affrontent à travers le monde depuis les cybercafés ou les chambres à coucher. Le tournoi de gaming Red Annihilation, organisé en 1997, est un pilier de l’histoire de l’esport : plus de 2 000 joueurs ont essayé de se qualifier en ligne pour cette compétition. L’organisation assure le transport par avion des 16 joueurs vers Atlanta pour la finale. Le gagnant, Dennis « ‘Thresh » Fong, remporte avec 5 000 dollars et est inscrit au Guinness Book des Records comme le premier gamer professionnel de l’histoire. Il gagnera chaque compétition pendant cinq ans.

2,33 millions de téléspectateurs pour la finale de Fortnite

2,33 millions de téléspectateurs pour la finale de Fortnite

Les jeux vidéo ont dépassé les chambres à coucher depuis longtemps. Aujourd’hui, des millions de fans suivent leurs équipes et joueurs préférés pendant les compétitions. On se bat dans les arènes multijoueurs en ligne de League of Legends et Dota 2, mais aussi sur des jeux comme FIFA (EA SPORTS) et Fortnite - les plus populaires au monde. Les Ronaldo et Messi de l’esport sont de véritables stars. Fin juillet 2019, la première finale de la coupe du monde de Fortnite a été organisée à l’Arthur Ashe Stadium – où l’on joue également l’US Open. 40 millions de joueurs ont tenté de se qualifier. 2,33 millions de téléspectateurs ont regardé la finale, dont plus de 23 000 dans le stade. Et c’est un adolescent de 16 ans, Kyle « Bugha » Giersdorf, qui a remporté le jackpot de 2,7 millions d’euros.

Une discipline qui pèse un milliard

Une discipline qui pèse un milliard

Newzoo, société analyste des marchés, prédit que le gaming professionnel va encore gagner en importance. Selon elle, le marché de l’esport présente une valeur d’un milliard en 2019 - les plus gros revenus proviennent du sponsoring et de la publicité. Le nombre de téléspectateurs augmente également. Ils étaient 335 millions en 2017, pour 443 millions en 2019. Selon Newzoo, ce chiffre pourrait grimper à 596 millions en 2022.

Les stars internationales de l’esport

Connaissez-vous déjà Sjokz, Krepo, DRG et Noward ?

Les stars internationales de l’esport se nomment Johan « N0tail » Sundstein, Andreas « Xyp9x » Højsleth et Lee « Faker » Sang-hyeok. Ils remplissent des stades entiers et pulvérisent des records sur les médias sociaux. Kyle « Bugha » Giersdorf, le champion du monde Fortnite, compte par exemple 1,3 millions de followers sur Instagram et presque autant d’abonnés sur YouTube (en septembre 2019). Et ce n’est rien comparé à Tyler « Ninja » Blevins, un champion de Fortnite affichant 22,4 millions de followers sur YouTube et 14,7 millions de fans sur Instagram. Les gamers de chez nous ont également sont également élevés au rang d’idole. Eefje « Sjokz » Depoortere (411 000 followers sur Instagram) travaille comme hôte indépendante et reporter pour les compétitions d’esport. Mitch « Krepo » Voorspoels, 30 ans, est manager de l’équipe League of Legends G2 esports. Et Evan « DRG » Depauw et Howard « Noward » Castiaux sont les deux seuls Belges à avoir atteint la finale de Fortnite en 2019. Et liste des Belges professionnels est encore longue.