Le Team WRT à l’assaut
de l’e-sport

Audi Magazine

Créé en 2010, le Team WRT s’est forgé depuis l’un des palmarès les plus impressionnants du championnat GT au volant de bolides tels que l’Audi R8 LMS GT3. Suite à la suspension des courses ces dernières semaines, l’équipe belge en a profité pour découvrir la vitesse en mode virtuel. Et faire ainsi ses premiers pas dans le domaine de l’e-sport.

WRT-team waagt kans in esports
GT World Challenge Europe

Le GT World Challenge Europe devrait reprendre à Imola les 25 et 26 juillet. En attendant, le Team WRT, dirigé par Vincent Vosse et Yves Weerts, avait coeur à entretenir sa soif de défis. Pour ce faire, le réel a laissé place au virtuel, et l’équipe s’est intéressée à l’e-Sport, autrement appelé aussi Sim Racing dans le cadre précis de la course automobile.

Une discipline « mise en lumière par la crise du coronavirus », comme l’explique Vincent Vosse mais que « nous suivions depuis un petit temps déjà. Nous avions envie de faire quelque chose dans le domaine, mais nous n’avions pas eu de temps à y consacrer. Ici, l’occasion s’est présentée et nous l’avons saisie. »

Le mans

Le GT World Challenge Europe devrait reprendre à Imola les 25 et 26 juillet. En attendant, le Team WRT, dirigé par Vincent Vosse et Yves Weerts, avait coeur à entretenir sa soif de défis. Pour ce faire, le réel a laissé place au virtuel, et l’équipe s’est intéressée à l’e-Sport, autrement appelé aussi Sim Racing dans le cadre précis de la course automobile.

Une discipline « mise en lumière par la crise du coronavirus », comme l’explique Vincent Vosse mais que « nous suivions depuis un petit temps déjà. Nous avions envie de faire quelque chose dans le domaine, mais nous n’avions pas eu de temps à y consacrer. Ici, l’occasion s’est présentée et nous l’avons saisie. »

Virtuele WRT

Car même en version virtuelle, la célèbre course d’endurance française reste un symbole puissant auprès des pilotes professionnels. Les 13 et 14 juin dernier, le Team WRT composé de Dries Vanthoor, Kelvin van der Linde, Fabrice Cornelis et Arne Schoonvliet, trois Belges et un Sud-africain, était donc bien présent sur la grille de départ de cette course exceptionnelle, au volant d’une Oreca 07 ornée du numéro 30.

Très bien placé en deuxième position grâce au chrono du jeune gamer belge Arne Schoonvliet, le Team WRT a passé la première heure de ce double tour d’horloge en tête jusqu’à ce que Kelvin van der Linde ne soit victime d’un problème technique dû à… la perte de sa connexion internet. Redescendue en 26e place, l’équipe s’est démenée sans relâche pour remonter dans le classement mais de nouveaux problèmes informatiques ont annihilé toutes ses chances de victoire. Malgré toutes ces circonstances, le Team WRT est quand même parvenu à décrocher la septième place. Un beau résultat pour une première tentative.

Virtueel WRT

Un futur Team WRT virtuel ?

La performance réalisée pendant ces 24 heures pourrait d’ailleurs connaître d’autres lendemains. « Il y a dans le monde du Sim Racing des spécialistes pour les différentes plateformes de simulation », précise Vincent. « L’objectif serait d’avoir un ambassadeur de WRT sur les plus importantes comme iRacing, Assetto Corsa Competizione, rFactor 2 ou même Gran Turismo, qui est peut-être moins typé simulation, mais qui est extrêmement populaire. Il y a des compétitions majeures en e-Sport et nous espérons y voir briller les couleurs du e-Team WRT, d’Audi et de nos partenaires. Comme dans le sport automobile traditionnel, nous voulons nous montrer performants. » Une envie toujours bien ancrée quand on roule pour Audi.

Source : Belgian Audi Club - https://www.belgianaudiclub.be/