Audi à un souffle de la victoire aux 24 Heures de Spa

Audi Magazine

Les fans de sport automobile et d’Audi ont retenu leur souffle. Durant les 16 dernières heures d’un double tour d’horloge plus passionnant que jamais, l’Audi Sport Team WRT s’est battu pour la victoire. Partis depuis la 54e place sur la grille de départ après avoir manqué leurs essais qualificatifs, les Belges Dries Vanthoor et Charles Weerts, associés au Sud-Africain Kelvin van der Linde, n’ont jamais rien lâché.

Audi à un souffle de la victoire aux 24 Heures de Spa
ils se sont livrés un passionnant mano à mano avec la Ferrari de l’équipe Iron Lynx.

Toute la journée du dimanche, ils se sont livrés un passionnant mano à mano avec la Ferrari de l’équipe Iron Lynx. Pointant rarement à plus de 10 secondes des leaders, l’Audi R8 LMS GT3 #32 visait un cinquième succès en onze ans pour la marque.

Lors de l’arrivée de la pluie à 40 minutes du but, l’équipe belge tentait un pari pneumatique gagnant en chaussant les pneus pluie… quelques minutes avant qu’il ne commence à pleuvoir ! Cela permettait à Dries Vanthoor de se retrouver en tête avec une belle avance et les espoirs d’Audi remontaient en flèche. Une neutralisation suite à la sortie de route d’un adversaire, piégé par la pluie, allait toutefois remettre tout en cause. La voiture de sécurité regroupait en effet tout le peloton et, après la relance, Dries Vanthoor devait s’incliner face à Alessandro Pier Guidi, auteur d’un dépassement très risqué à neuf minutes de l’arrivée.

« Nous terminons 2e en partant depuis la 54e position, ce qui est un beau résultat »

« Nous terminons 2e en partant depuis la 54e position, ce qui est un beau résultat », confiait Dries Vanthoor. « Mais je vous avoue que je suis malgré tout très déçu de passer si près d’une victoire que nous avons touchée du bout des doigts. Je n’ai rien pu faire en fin de course. L’équipe a fait un fantastique travail, la voiture était très bien… Sous la grosse pluie, il nous a toutefois manqué un tout petit truc. »

Véritable passionné de sport automobile

Véritable passionné de sport automobile, Vincent Vosse se montrait beau joueur. L’ex-pilote ne pouvait que saluer la belle course de son équipe, qui retrouve le podium pour la première fois depuis 2016. « Nous avons livré une course parfaite et nous avons fait les bons choix stratégiques, notamment dans la dernière heure en passant les pneus pluie alors qu’il ne pleuvait pas encore », confiait le Team Principal du Team WRT. « Nous n’avons rien à nous reprocher. Il y a juste eu 10 minutes de trop. Mais le résultat d’ensemble est magnifique puisque nous plaçons deux voitures parmi les quatre premiers et que nos quatre voitures ont vu le drapeau à damier. »

L’autre Audi R8 LMS GT3 engagée sous la bannière Audi Sport Team WRT

L’autre Audi R8 LMS GT3 engagée sous la bannière Audi Sport Team WRT, la #37, terminait en effet au pied du podium avec le Suisse Nico Müller, le Néerlandais Robin Frijns et le Danois Denis Lind. Avec la sixième place de la #25 de l’Audi Sport Team Saintéloc (Christopher Haase-Markus Winkelhock-Patric Niederhauser) et la 9e de la #66 de l’Audi Sport Team Attempto (Mattia Drudi-Dennis Marschall-Christopher Mies), Audi était le seul constructeur à placer plusieurs voitures dans le Top 10. Depuis 2011, c’est aussi la 10e fois – en 11 éditions – qu’Audi décroche au moins l’une des marches du podium de cette épreuve qui a plus que jamais confirmé son statut de « plus grande course de GT au monde » !

Ces articles vous intéresseront peut-être également