WRT, Vanthoor et Weerts offrent un podium à Audi au Castellet

Audi Magazine

Il y a des deuxièmes places qui ont le goût de victoire. Après six heures d’une course menée à un rythme insensé, l’Audi R8 LMS GT3 #32 pilotée par Dries Vanthoor, Charles Weerts et Kelvin van der Linde a pris la deuxième place des 1000 Km du Circuit Paul Ricard.

WRT, Vanthoor et Weerts offrent un podium à Audi au Castellet
Quand on connait le palmarès des deux Belges

Quand on connait le palmarès des deux Belges, de leur équipier sud-africain et du Team WRT, ils est difficile de croire qu’ils puissent être satisfaits d’une place d’honneur. Et pourtant ! Après un départ de 14e position sur la grille de départ, ce podium était totalement inespéré.

« Je n’ai jamais été aussi heureux avec une 2e place », assurait Dries Vanthoor, affichant sa joie comme rarement avec ses équipiers et les membres de l’équipe. « Honnêtement, si quelqu’un m’avait dit que nous finirions au 2e rang aujourd’hui, je lui aurais ri au nez. Nous avons vécu un week-end difficile. Nous manquions de vitesse dans les lignes droites et les réglages de la voiture ne nous mettaient pas en confiance. Nous n’avons rien lâché. Par rapport au reste du week-end, c’est pendant la course que notre voiture se comportait le mieux par rapport à nos concurrents. Lors des trois derniers tours, je me préparais à essayer quelque chose. Et quand la Lamborghini devant moi a commis une toute petite erreur, j’ai attaqué pour aller chercher une troisième place, qui s’est ensuite transformée en médaille d’argent. »

le GT World Challenge Europe

Les 1000 Km du Circuit Paul Ricard constituaient la deuxième épreuve de l’Endurance Cup dans le GT World Challenge Europe. Traditionnellement, ce rendez-vous dans le sud de la France est la répétition générale avant les Total 24 Heures de Spa. Traditionnellement, c’est aussi un circuit qui convient peu aux Audi, qui n’y ont plus gagné depuis le succès de WRT en 2012.

« Nous avons connu des hauts et des bas, mais surtout des bas dans un premier temps », expliquait Vincent Vosse, le Team Principal du Team WRT. « Nous n’avons jamais été dans le rythme des meilleurs en début de week-end. Ensuite, un accrochage a éliminé notre #31 de Tomita-Bird-Eriksen et des pénalités ont ralenti la #30 de Pull-Hall-Goethe, finalement 5e de la Silver Cup. Mais, lors de la course, la vitesse était là pour la #32 et tout le monde a rendu une copie parfaite, des pilotes aux mécanos qui ont fait de très bons pit-stops. Mais je voudrais aussi souligner la performance incroyable de Dries et son attaque dans le tout dernier tour. Du pur Dries ! »

l’équipe WRT

Une fois encore, l’entièreté de l’équipe WRT a prouvé son abnégation en ne laissant aucune place au hasard. « Comme nous n’avions pas le rythme lors des essais, nous avons travaillé encore plus dur avec les ingénieurs et les mécanos », raconte Charles Weerts. « Finalement, nous avions une très bonne voiture pour la course et tout s’est très bien passé. Cette 2e place est une belle récompense pour le travail de toute l’équipe. Sur un plan personnel, je suis d’autant plus heureux que c’est aussi mon premier podium dans l’Endurance Cup. »

Les deux Belges et le Team WRT poursuivront le GT World Challenge avec deux épreuves Sprint : à Zandvoort (19-20 juin) puis à Misano (3-4 juillet). Viendra ensuite l’heure de la plus grande course de GT au monde, les Total 24 Heures de Spa, avec un départ le samedi 31 juillet.

(Photos : SRO/Patricq Hecq, SRO/Dirk Bogaerts, SRO/Jules Benichou)

Ces articles vous intéresseront peut-être également

  • 1920x1080_Weerts_Charles_A1915111.jpg
    Charles Weerts : « Je rêve de gagner Spa et Le Mans »
    Lisez l'article
  • 1920x1080_Frijns_A212954.jpg
    Formula E Monaco : Frijns en tête du championnat, déception chez Audi Sport Abt Schaeffler
    Lisez l'article
  • HEADER-Le_Mans_Ambiance_6.jpg
    Les 24H de Daytona et les 24H du Mans en point de mire pour le nouveau prototype Audi
    Lisez l'article