L’avenir de la mobilité : comment roulera-t-on demain ?

Audi Magazine

Comment rendre la mobilité la plus fluide et la plus efficace possible, tout en réduisant également les émissions de CO2 ? Cette question est l’un des défis majeurs de notre société. Les pistes de réflexion sont légion et les évolutions prometteuses. Audi suit tout cela de très près et travaille aussi sur ses propres concepts.

Pour se rendre d’un point A à un point B, tout le monde a envie que le trajet se passe le plus confortablement possible. Sans embouteillages (ou presque), sans stress, sans accidents. Aujourd’hui, l’on pourrait même ajouter : sans polluer. Un scénario vraiment envisageable ? Les technologies sont là pour passer à la vitesse supérieure.

L’avenir de la mobilité : comment roulera-t-on demain ?
Smart cities : la puissance de l’intelligence

Smart cities : la puissance de l’intelligence

Le poids des villes dans le défi de la mobilité et de la durabilité se résume en quatre chiffres : 2–50–75–80. Concrètement, cela signifie que 50 % de l'humanité vit sur seulement 2 % de la surface de la terre, consomme 75 % de l'énergie mondiale et est responsable de 80 % de ses émissions. Créer des villes avec une circulation moins dense et plus efficace peut donc jouer un rôle crucial dans l’évolution de notre société. Pour y arriver, il faudrait que nos villes deviennent des « Smart Cities », soit des villes connectées. Sur le point de la mobilité, cela voudrait dire qu’elles utilisent la technologie pour encourager par exemple l’utilisation des voitures autonomes, la mobilité partagée ou encore la connectivité des voitures avec leur environnement. De nombreuses villes mettent déjà des projets en place dans ce sens, en se basant sur le potentiel de la 5G, la nouvelle norme de communication. Audi réfléchit déjà à toutes ces nouvelles possibilités et expérimente la conduite autonome et la communication « Car-to-X », c'est-à-dire la communication entre les voitures et l'infrastructure routière.

Audi connecte ses voitures aux feux de signalisation
Audi et la conduite autonome : quelle(s) tâche(s) pouvez-vous déléguer à votre Audi ?

Audi et la conduite autonome : quelle(s) tâche(s) pouvez-vous déléguer à votre Audi ?

Audi fait partie des constructeurs qui progressent jour après jour sur le plan de la conduite autonome. Cette dernière fonctionne en effet par niveaux, décrivant chacun le degré d’autonomie dont bénéficie le conducteur.

Au niveau 1, le conducteur garde le contrôle total de l’accélération et du freinage, mais peut disposer de certains assistants de conduite lui apportant plus de confort. Un exemple : l’Adaptative cruise control d’Audi, qui maintient en permanence une distance de sécurité avec la voiture précédente, est disponible depuis 2003 sur l’Audi A8.

Au niveau 2, le système autorise une autonomie partielle à la voiture, par exemple sur autoroute. Chez Audi, cela s’illustre par l’Audi active lane assist, qui permet de garder la voiture sur sa voie entre les lignes, tout en comptant les lignes de sécurité avec les autres véhicules et en prévenant les conducteurs en cas de déviation à l’aide de vibrations ressenties dans le volant. Cet équipement a été introduit sur l’Audi A7 Sportback en 2007.

Le niveau 3 est celui qui occupe en ce moment tous les débats. Son arrivée sur le marché est imminente, mais le cadre juridique fait encore défaut. Avec son système traffic jam pilot, Audi est en tout cas déjà prête. Grâce à lui, le véhicule est capable d’assurer le freinage et l’accélération dans un embouteillage ou des conditions de circulation lente sur voie rapide ne dépassant pas les 60 km/h. Le conducteur ne doit même plus regarder la route ou tenir son volant, contrairement au niveau 2. Il était prévu que la nouvelle Audi A8 bénéficie de cette technologie, mais la législation européenne n’a pas encore émis de loi à ce sujet. Il faudra donc encore être patient.

Cette innovation exceptionnelle nous rapproche en tout cas de la conduite autonome, même si les niveaux 4 (conduite automatisée) et 5 (conduite entièrement autonome) sont encore en cours de réflexion. Cependant, il n’est pas interdit de rêver et Audi continue d’expérimenter. Avec l’Audi grandsphere concept, elle nous permet déjà d’imaginer la conduite en niveau 4 dans un futur plus proche qu’on ne le pense.

Découvrez l’Audi grandsphere concept
Intelligence artificielle : l’ambition des voitures autonomes

Intelligence artificielle : l’ambition des voitures autonomes

La conduite autonome est un thème qui prend de plus en plus d’ampleur au sein du secteur automobile, chez Audi également. Par l’intermédiaire de son initiative &Audi, un think tank innovant sur l'intelligence artificielle (AI) qui réfléchit à l’intégration responsable des nouvelles technologies dans notre société, Audi a mené une enquête au sujet de la conduite autonome. Cette étude, appelée « SocAIty 2021 », a ainsi tenté d’évaluer son importance et surtout sa perception auprès de la population.

Sur le premier point, il ressort que la conduite autonome peut apporter une vraie plus-value à notre mobilité. Les gens pourront se rendre d'un point A à un point B de manière plus confortable et plus fiable malgré l'augmentation du trafic. Des personnes dont la mobilité était auparavant limitée pourront désormais utiliser plus facilement une voiture. Enfin, comme ces véhicules seront électriques, nous circulerons de manière encore plus écologique.

Des perspectives très prometteuses, donc, qu’il faut cependant mettre en balance avec le deuxième volet de l’enquête. Avant de faire entrer la conduite autonome dans les habitudes, les résultats montrent qu’il faudra d’abord permettre « au plus grand nombre de personnes possible de tester la conduite autonome, afin qu'elles puissent faire l'expérience personnelle de ses avantages. » L’enquête précise également que, « dans ce processus, il est important de communiquer clairement la valeur ajoutée de la conduite autonome du futur sans négliger les limites actuelles. » Audi en est bien consciente et publie déjà régulièrement des articles sur ses dernières innovations.

Plus de la moitié des conducteurs veulent tester la conduite autonome
Un futur sans émissions carbones : Audi prend position

Un futur sans émissions carbones : Audi prend position

Si Audi s’intéresse à ces innovations, ce n’est pas par simple amour du progrès. En repoussant les limites de la mobilité, Audi entend atteindre l'un de ses objectifs les plus importants : la neutralité carbone. Markus Duesmann, le CEO de la marque aux quatre anneaux, l’a encore répété lors de la dernière COP 26, la conférence climatique annuelle de l’ONU : « Nous avons besoin d’une société sans carburants fossiles. »

C’est pour cela qu’Audi est en pleine révolution électrique depuis 2018. Aujourd’hui, sa gamme 100 % électrique propose déjà 7 modèles répartis dans plusieurs segments, rendant ainsi la conduite électrique accessible à un plus large public. Et pour une transition réussie, Audi mise sur tous les atouts disponibles. Par conséquent, elle a développé une gamme étendue de modèles plug-in hybrides couvrant tous les segments du marché. Toujours selon Markus Duesmann, il s’agit de la technologie idéale pour faciliter la transition vers le tout électrique.

Une chose est sûre : le futur de notre mobilité s’annonce palpitant, et ses contours se dessinent déjà aujourd’hui. Les innovations battent leur plein et montrent la voie à suivre. Audi prend les devants pour guider ses conducteurs en douceur vers cette nouvelle ère, fidèle à son credo : « Future is an attitude ».

Ces articles vous intéresseront peut-être également