Audi a électrisé les bulles sociales
de Paradise City

Audi Magazine

Pour mettre la durabilité au premier plan, il vaut mieux unir ses forces. Paradise City et Audi l’ont fait lors de l’édition spéciale du festival les 1er et 2 juillet derniers, grâce aux 100 % d’électricité verte fournie par le constructeur. Un nouveau partenariat unique qui montre qu’un monde durable est tout à fait envisageable. Et ce, sans compromis.

Paradise city
Paradise city

Une philosophie commune

La durabilité est une priorité chez Audi. La marque aux quatre anneaux était donc faite pour s’entendre avec Paradise City, festival de musique le plus écoresponsable de Belgique et partenaire capable de faire entendre la voix du développement durable.

Les deux alliés s’investissent pleinement dans la réduction de leur empreinte écologique. Paradise City propose des gobelets réutilisables, de l’eau filtrée, des produits locaux, des toilettes écologiques…

De son côté, Audi a donné vie à la mobilité 100 % électrique en 2018 avec la production de l’Audi e-tron, dont l’assemblage est réalisé dans l’usine neutre en CO2 de Forest. Mais ce n’est pas tout. Le constructeur recycle également des bouteilles en plastique pour confectionner le tissu de recouvrement des sièges de la nouvelle Audi A3 Sportback.

Paradise city DJ

Autre réutilisation, mais cette fois en circuit fermé : l’aluminium, dont les résidus de tôles trouvent une deuxième vie et contribuent à la réduction de 350 tonnes de CO2 depuis 2017.

Audi ne ménage donc pas ses efforts et se fixe des objectifs engageants. Elle prévoit en effet de rendre toutes ses usines neutres en carbone d’ici 2050. Et pour l’instant, sa feuille de route garde le bon cap. Mais la marque ne se limite pas à la production de voitures et entend bien aider partout où elle le peut. Mais Audi ne veut pas limiter ses ambitions à la production de voitures, et recherche délibérément des projets dans lesquels elle peut contribuer à atteindre des objectifs durables. Ce qui explique le partenariat avec Paradise City.

Paradise city

Un partenariat lumineux

Comment Audi et Paradise City allaient-ils alors concrétiser leurs engagements écologiques ? Pour cela, il fallait d’abord que le festival ait lieu. Afin de respecter la distanciation sociale, les organisateurs ont eu l’idée de placer les festivaliers sur des barques flottant sur l’étang du château, invitant ainsi 25 bulles sociales de huit personnes par jour et par tirage au sort.

Suite à cette bonne nouvelle, Audi et Paradise City ont poursuivi leur collaboration. Forte de ses dernières innovations dans le domaine électrique, Audi a décidé de fournir une électricité 100 % verte au festival. Le constructeur a donc planté sur le site une Solar Flower, sous la forme d’une installation où les pétales prennent la forme de panneaux solaires, et posée sur une batterie géante dont la puissance peut aller de 50 à 80 kW.

Paradise city DJ

Grâce à cette Solar Flower ornée du logo e-tron, symbole de la révolution électrique chez Audi, Paradise City a pu bénéficier d’une électricité 100 % verte tout en étant indépendant du réseau d’électricité.

Une initiative de plus qui aura permis aux quelques centaines de chanceux présents de vivre un beau moment, bercés par le son de leur musique préférée et contemplant les lumières d’un monde plus vert lors d’un week-end où l’écologie et le plaisir ont vécu en harmonie.

Télécharger toutes les images
00:00 | 00:00

Ces articles vous intéresseront peut-être également

  • header_audi_aluminium_closed_loop.jpg
    350 000 tonnes métriques de CO₂ en moins grâce à Audi et son circuit fermé d’aluminium
    Lisez l'article
  • 1920x1080_block_A3SB.jpg
    Audi poursuit son évolution durable avec le recyclage des bouteilles en plastique
    Lisez l'article
  • interview-designer-HP.jpg
    L'Audi e-tron Sportback allie l'histoire à la technologie
    Lisez l'article