L’Audi RS e-tron GT à l’épreuve d’un champion :
les impressions de Lucas di Grassi

Audi Magazine

C’était l’été dernier sur le circuit de Neuburg an der Donau. Lucas di Grassi, pilote Audi en Formule E et champion du monde 2017, était invité pour un test exceptionnel : celui de l’Audi RS e-tron GT. Encadré par les développeurs de la voiture, il a pu mettre son immense talent à l’œuvre pour explorer toutes les facettes de la sportive 100 % électrique. Découvrez les impressions d’un champion.

L’Audi RS e-tron GT à l’épreuve d’un champion :  les impressions de Lucas di Grassi
Audi RS e-tron GT

Chez Audi, électricité s’apprête à rimer de plus en plus avec intensité. La gamme 100 % électrique de la marque aux quatre anneaux comptera en effet bientôt dans ses rangs son premier modèle RS. Un véhicule Grand Tourisme haut de gamme aux performances impressionnantes qui ravira les amateurs de sensations pures. Son nom : l’Audi RS e-tron GT. Pour répondre le mieux possible aux envies des conducteurs en matière de dynamisme, de puissance ou encore de précision, Audi a demandé à son pilote de Formule E Lucas di Grassi de voir de que ce modèle révolutionnaire avait sous le capot. Spoiler alert : ses attentes ont largement été dépassées.

Puissance d’accélération permanente

Puissance d’accélération permanente

Ambassadeur pour la protection de l’air auprès des Nations Unies, l’intérêt de Lucas di Grassi pour la mobilité électrique va au-delà de la course automobile. Le pilote brésilien suit avec beaucoup d’attention l’électrification de la gamme Audi et fut donc ravi d’être convié au test de l’Audi RS e-tron GT. Après seulement cinq tours, la voiture avait déjà réussi à le séduire. « Elle est vraiment fun à conduire », s’exclama-t-il directement en sortant du véhicule. « Même si un modèle Grand Tourisme est différent d’une vraie voiture de course, je remarque tout de même de nombreux points communs, en particulier la puissance d’accélération, totalement disponible sur une longue période. On passe de zéro à 100 en seulement quatre secondes, même au cinquième tour. Mais comment les ingénieurs ont-ils fait ? »

Puissance d’accélération permanente

À cette question, Christian Schröder, développeur chez PSW, une filiale d’Audi, offre une réponse claire : « Dans l'Audi RS e-tron GT, nous avons deux circuits de refroidissement pour les composants techniques fonctionnant à des niveaux de température différents. Le circuit le plus froid contrôle la température de la batterie haute tension et le circuit le plus chaud sert aux moteurs électriques et à l'électronique de puissance. De plus, il y a un circuit de refroidissement et un circuit de chauffage pour l'intérieur, ce qui n’est probablement pas le cas dans votre voiture de course. » Le moteur peut donc ainsi être toujours maintenu à une température idéale, ce qui explique les performances d’accélération de la voiture.

Une tenue de route bluffante

Une tenue de route bluffante

Cinq tours de piste en disent déjà beaucoup sur le comportement routier d’une voiture. L’enchaînement des virages, les lignes droites, les freinages et les accélérations intempestifs… Si la voiture veut montrer les qualités de sa tenue de route, c’est à ce moment qu’elle doit le faire. Et pour Lucas di Grassi, l’Audi RS e-tron GT s’est largement distinguée dans cet exercice. « L'adhérence et la précision de la voiture dans les virages sont assurément très impressionnantes », confie-t-il.

Une tenue de route bluffante

Comment y arrive-t-elle ? Dennis Schmitz, développeur chez Audi, explique ce résultat par le haut niveau technologique de la voiture. Les futurs propriétaires de l’Audi RS e-tron GT disposeront « de toutes les technologies de pointe disponibles aujourd'hui. Cela inclut également la direction intégrale qui permet aux roues arrière de tourner à l'opposé des roues avant à basse vitesse pour une meilleure dynamique et dans le même sens à vitesse plus élevée pour une meilleure stabilité. La direction des roues avant est sportive et directe, mais sans démultiplication marquée. C'est une autre caractéristique typique de notre philosophie Gran Turismo. » Les développeurs n’ont donc négligé aucun détail pour renforcer la sportivité de la voiture.

Mais Lucas di Grassi a également été impressionné par la qualité du freinage. Pour lui, les freins sont à la fois « puissants et précis, ce qui ne devait pas être facile à réaliser avec une voiture de ce poids-là. » Mais impossible n’est pas Audi. Christian Schröder explique au pilote brésilien que l’Audi RS e-tron GT qu’il teste aujourd’hui est pourvue « de disques de frein en fibre de carbone céramique », un équipement digne d’une vraie voiture de sport.

Lucas di Grassi

L’électrique dans une nouvelle dimension

Avec l’Audi RS e-tron GT, Audi repousse encore les limites de la mobilité électrique en lui incorporant une autre partie importante de son ADN : l’amour de la vitesse et du sport. Et quel beau symbole de le faire avec la gamme RS, qui fait depuis 25 le bonheur des amateurs de conduite sportive au quotidien. « Les modèles Audi RS sont les modèles les plus sportifs et les plus désirables d'Audi, avec les moteurs les plus puissants, un dynamisme maximal et un plaisir de conduire colossal, le tout combiné à une utilisation quotidienne sans compromis », explique Julius Seebach, Managing Director d'Audi Sport GmbH. « Avec le prototype Audi RS e-tron GT, nous traduisons ces attributs Audi RS dans l'ère électrique. C'est une révolution chez Audi dans le segment des hautes performances ». Êtes-vous prêt pour le grand tourisme électrique et sportif ?

Ces articles vous intéresseront peut-être également