Deux nouveaux athlètes dans la famille :
l’Audi e-tron S et
l’Audi e-tron S Sportback

Audi Magazine

C’est une première mondiale chez Audi : les nouvelles Audi e‑tron S et Audi e‑tron S Sportback sont les premiers véhicules de production de série à être dotés de trois moteurs électriques, dont deux placés sur l’essieu arrière. Résultat : plus de plaisir et plus de dynamisme, et bien sûr plus de sécurité sur la route. Vous aimez quand la voiture a du répondant ? Vous allez alors adorer la vectorisation de couple électrique. Prêt à prendre les virages comme un pro et à essayer les dérapages contrôlés ?

Audi e-tron S et Audi e-tron S Sportback
expérience de conduite

Dynamisme 2.0 : l’expérience de conduite

Les nouvelles Audi e-tron S et e-tron S Sportback font entrer le dynamisme dans une dimension inédite. Elles sont capables de passer de 0 à 100 km/h en seulement 4,5 secondes, pour une vitesse de pointe maximale de 210 km/h. Et en mode S, ces athlètes se montrent sous leur meilleur jour, en développant leur puissance intégrale de 370 kW et 973 Nm de couple pendant 8 secondes.

Dans les nouvelles versions S, deux moteurs électriques sont placés sur l'essieu arrière, et le troisième se trouve sur l'essieu avant. Leur groupe motopropulseur repose sur une architecture modulaire : une nouvelle version du moteur électrique de l'essieu arrière de l'Audi e-tron classique a été placée sur l'essieu avant. Le moteur électrique avant de l'e-tron 55 s'appuie sur un fonctionnement identique dans les versions S à l'arrière. Avec une seule charge de batterie, l'Audi e‑tron S et l'Audi e‑tron S Sportback atteignent respectivement une autonomie de 360 et 365 kilomètres (valeurs provisoires) selon le cycle WLTP.

Lire aussi : Vitesse de recharge vs. capacité de recharge
transmission quattro réinventée

La transmission quattro réinventée : vectorisation de couple électrique

Pour augmenter votre efficacité, seuls les moteurs électriques arrière sont sollicités en mode de conduite normal. Le moteur électrique avant entre en action lorsque vous avez besoin de plus de puissance, ou lorsque la force de traction est trop faible.

La vectorisation de couple électrique améliore encore la transmission électrique à quatre roues motrices. Un apport qui s'illustre par l'excellente maniabilité sur les routes sinueuses. Et si l'envie vous prend d'essayer le contrôle de stabilité ESC en mode « sport » et Audi drive select en mode « dynamic », vous pourrez même tenter des dérapages contrôlés. À l’approche de la limite physique, la roue avant déchargée située à l’intérieur de la courbe est légèrement ralentie afin de prévenir la perte d’adhérence et d’affiner encore la tenue de route.

suspension pneumatique

Sportivité : la suspension des modèles S électriques

La grande batterie haute tension est placée en position basse, ce qui abaisse le centre de gravité de la voiture. Et offre de grands avantages en termes de conduite. La direction progressive accentue le caractère sportif, et la suspension pneumatique vous permet de mieux contrôler la hauteur de caisse. Avec Audi drive select, vous avez le choix entre sept profils de conduite.

Si vous voulez vraiment être certain de rouler avec un modèle S, les jantes de série de 20 pouces et les pneus larges ne vous laisseront aucun doute à ce sujet. Des jantes de 21 pouces sont également disponibles en option, avant l’arrivée de jantes encore plus sportives de 22 pouces dans un futur proche. Les étriers sont évidemment aussi présents sur cette version, peints en noir de série et ornés d’un logo S. Et si vous voulez sortir davantage du lot, la teinte orange vif ornée du logo e-tron fera votre bonheur.

aérodynamisme

Innovation : aérodynamisme et efficacité

Autre première : les extensions de passage de roue optimisées pour la circulation de l'air. Ces dernières mettent fin au compromis entre aérodynamique exceptionnelle et look sportif. Audi a développé elle-même cette technologie innovante et l'utilise pour la première fois à grande échelle.

Les rétroviseurs extérieurs virtuels optionnels, où de petites caméras remplacent les rétroviseurs, réduisent quant à eux considérablement les coefficients de traînée. Et mentionnons encore le système d’admission d’air de refroidissement contrôlable pour les freins avant. Fermé aussi souvent que possible, il permet au flux d’air de s’écouler sur le capot quasiment sans produire de turbulences.

Pour assurer une gestion thermique efficace, chaque modèle e‑tron est doté de série d’une pompe à chaleur. Celle-ci récupère l’énergie thermique résiduelle des composants du groupe motopropulseur, ce qui peut générer un gain d'autonomie allant jusqu'à 10 %.

carrosserie

Cinq centimètres plus larges : la carrosserie

La puissance électrique des Audi e‑tron S et e‑tron S Sportback saute aux yeux. Leurs pare-chocs avant et arrière sont fortement incurvés et les rideaux d'air sont particulièrement larges et expressifs. L'insert du diffuseur arrière occupe presque toute la largeur de la voiture. Comme les passages de roue sont plus larges de 23 millimètres des deux côtés, la voiture dégage un sentiment de robustesse.

À l'avant comme à l'arrière, des inserts argentés ajoutent encore plus de relief. Ces éléments, comme les boîtiers des rétroviseurs extérieurs en aluminium, sont exclusifs aux modèles S. En option, un coloris contrastant pour la partie inférieure de la carrosserie offre encore plus de dynamisme à ceux qui le souhaitent.

l’intérieur et l’éclairage

Avant-gardiste : l’intérieur et l’éclairage

L'intérieur de l'Audi e‑tron S et de l'Audi e‑tron S Sportback se dévoile dans des nuances sombres. Les sièges sport à réglage électrique sont de série. Leur revêtement en cuir et en alcantara ainsi que le levier de vitesse arborent un S orné d'un motif en losange. Les inserts décoratifs sont en aluminium brossé et disponibles en deux versions. Une variante en carbone existe également en option. Le pack Contour/Ambient Lightning ajoute l’éclairage progressif dans l’obscurité.

Les deux modèles peuvent être équipés en option avec des phares LED Matrix. Chaque phare est divisé en 1,3 million de pixels. Leur précision ouvre la voie à de nombreuses possibilités. Sur les routes étroites, les feux indiquent par exemple la position de la voiture dans la bande de circulation et vous aident à rester au milieu, en toute sécurité.

Lire aussi : Une nouvelle dimension d’éclairage
100 % digital

100 % digital : les systèmes de commande, d’infodivertissement et d’aide à la conduite

Comme tous les grands modèles Audi, l'Audi e‑tron S et l'Audi e‑tron S Sportback sont pourvues du système MMI touch response avec deux grands écrans centraux. Sur le troisième écran, soit l'Audi virtual cockpit, vous pouvez opter pour un écran S spécial qui met la propulsion électrique en avant. Ces écrans peuvent être complétés par un affichage tête haute en option.

Le système de commande et d’infodivertissement MMI navigation plus est inclus de série. Il fonctionne de concert avec la Communication Box, qui relie la voiture à son environnement et aux smartphones de ses passagers.

Les services en ligne d'Audi connect complètent le système de navigation, en particulier le très performant planificateur d'itinéraire e-tron. Ce dernier calcule l'itinéraire le plus rapide avec les arrêts de recharge optimaux, en tenant compte des informations de circulation, du profil de conduite du conducteur et de la durée des pauses.

entrée sur le marché

Disponible cet automne : entrée sur le marché européen

Les deux modèles S à propulsion électrique arriveront sur le marché européen à l'automne 2020. En Belgique, le prix de base de l'Audi e-tron S débute à 97 100 € TVA comprise. Pour l'Audi e-tron S Sportback, le prix est de 99 110 € TVA comprise.

Ces articles vous intéresseront peut-être également

  • audi-e-tron-emergency-e-tron.jpg
    En cas d’urgence, Oslo peut faire appel à l’Audi e‑tron
    Lisez l'article
  • Charging points _ Header.jpg
    Audi investit 100 millions d’euros dans son infrastructure électrique
    Lisez l'article
  • Header_CHARGING_SPEED.jpg
    Roulez plus loin à l’électricité avec une vitesse de recharge optimale
    Lisez l'article