100 % électrique et neutre en carbone : l’Audi e-tron GT entre en production à Böllinger Höfe

Audi Magazine

En 2021, l’Audi e-tron GT va incontestablement secouer l’univers de la mobilité électrique. Voiture unique à tous points de vue, elle sort également du lot grâce à son processus de conception. En effet, le premier coupé GT 100 % électrique Audi n’est pas seulement plus écologique grâce à son moteur. Il est également produit dans la première usine allemande neutre en carbone.

100 % électrique et neutre en carbone
Bienvenue à Böllinger Höfe

Bienvenue à Böllinger Höfe, hall de production spécialisé dans l’assemblage des Audi les plus sportives. C’est ici que l’Audi R8 voit le jour. Cette usine est donc l’endroit idéal pour mettre sur pied le premier coupé GT 100 % électrique signé Audi.

Mais pour embrasser complètement la révolution électrique, il faut aller plus loin que la production d’une voiture. Les émissions de CO2 doivent être réduites ou éliminées sur l’ensemble de la chaîne de production, comme à Audi Brussels pour l’Audi e-tron. Les mesures ont donc été prises pour que Böllinger Höfe soit certifiée neutre en carbone. Une première en Allemagne.

Consommer différemment

Consommer différemment

Premier point essentiel qui fut abordé dans cette transition : la consommation d’énergie. Début 2020, tout le site de Neckarsulm est passé à l’éco-électricité. Pour le cas particulier de Böllinger Höfe, une centrale de cogénération alimentée au biogaz fournit la chaleur nécessaire à la production des véhicules. Et pour compenser les émissions qui ne peuvent actuellement pas être évitées en utilisant des sources d'énergie renouvelables, Audi utilise des crédits carbone provenant de projets certifiés de protection du climat.

Une logistique plus verte

Une logistique plus verte

La deuxième étape d’une transition vers la neutralité en carbone concerne le transport. La logistique a donc été repensée. Ainsi, tout le trafic ferroviaire du site de Neckarsulm est désormais neutre sur le plan environnemental grâce à l’utilisation de locomotives équipées de moteurs au CNG (gaz naturel comprimé) ou électriques. Pour la livraison de pièces sur de longues distances, Audi fait confiance à trois camions roulant au GNL (gaz naturel liquéfié). Actuellement, les émissions de CO2 sont déjà réduites jusqu’à 20 %, et jusqu’à 85 % pour les oxydes d’azote par rapport aux camions Diesel classiques.

Enfin, pour le transport routier, l’un des partenaires principaux d’Audi a commencé à utiliser des camions alimentés au biométhane pour acheminer ses cargaisons.

Mission:Zero : Audi en route vers la neutralité en CO2
Recycler et préserver

Recycler et préserver

Véhicule haut de gamme à l’image de toutes les autres Audi, l’Audi e-tron GT renferme en elle des matériaux très précieux. Et être plus durable, c’est aussi être capable de prendre soin de ces matériaux, afin de leur donner la vie la plus longue possible. Dans ce cas-ci, cela concerne l’aluminium, qu’Audi utilise en circuit fermé depuis 2017, notamment pour les Audi A7 et A8. Pour atténuer le caractère énergivore de la production de ce matériau, Audi récupère les chutes d’aluminium découpées lors de la confection des portes ou des passages de roues quattro de l’Audi e-tron GT et les renvoie au fournisseur. Une fois recyclées, elles reviennent chez Audi afin d’être réutilisées. Des milliers de tonnes de CO2 et de déchets sont ainsi évités chaque année.

En plus de l’aluminium, Audi s’attaque également aux restes de polymères. Dans le cadre d'un projet pilote, Audi trie et découpe en fibres spéciales les déchets de polymères issus de la production des Audi A6 et A7. Ceux-ci sont ensuite réintégrés dans le processus de production et prennent une nouvelle forme par le biais d'imprimantes 3D. Le but final de l’opération ? Les utiliser comme éléments de l’assemblage de l’Audi e-tron GT, sous la même forme de circuit fermé, donc, que pour l’aluminium.

L’aluminium en circuit fermé fait ses preuves chez Audi
l’Audi e-tron GT

Moins de déchets grâce aux nouvelles technologies

Les technologies de pointe permettent également de rendre la production automobile plus durable. Pour aménager le hall de production de l’Audi e-tron GT, Audi s’est appuyé sur la réalité virtuelle. Plus besoin donc de conteneurs ou de prototype physique. Résultat : pas de métal ni de papier utilisés, et donc pas de déchets. Pour continuer sur cette lancée, d’autres projets sont actuellement en test, comme l’utilisation d’étiquettes électroniques.

En route vers 2025

Audi peut s’en féliciter : la certification neutre en carbone de Böllinger Höfe fait encore progresser la marque aux quatre anneaux dans la réalisation de sa « Mission:Zero ». Au travers de ce programme ambitieux, Audi veut atteindre une production intégralement neutre en carbone sur l’ensemble de ses activités en 2025. Bruxelles, Györ et donc Böllinger Höfe ont apporté leur pierre à l’édifice. Quelle sera la prochaine usine à franchir ce cap ?

Ces articles vous intéresseront peut-être également