L’électrique va-t-il bientôt vous amener encore plus loin ?

Audi Magazine

Notre façon de nous déplacer d’un point A à un point B (et puis C ou D) a un impact énorme sur le changement climatique. Un simple déplacement jusqu’au magasin contribue déjà à la pollution de l'air et au réchauffement climatique.

En d’autres mots : nous devons trouver des moyens de transports plus écologiques pour tenter de résoudre plus rapidement les problèmes environnementaux. Les alternatives électriques sont déjà considérées comme des solutions plus propres et plus « vertes ». Mais la nouvelle génération d’experts veut aller plus loin que la simple électrification des voitures et des transports publics.

Les engins plus petits et individuels de micro-mobilité sont déjà en plein essor. Robin Chase, fondateur et ancien CEO de l’entreprise de voiture partagée Zipcar, avait vu juste en prédisant « une explosion des vélos et trottinettes électriques partagés ».

L’électrique va-t-il bientôt vous amener encore plus loin ?
Un trajet électrique en plusieurs parties

Un trajet électrique en plusieurs parties

Adopter de nouveaux moyens de transport au niveau micro est LA solution pour accomplir tout notre parcours à l’électrique et, dans le prolongement, d’apporter une réponse aux défis climatiques. Cela concerne avant tout le « first mile » et le « last mile » - des termes bien implantés dans les secteurs de la logistique et de la télécommunication – soit les distances courtes souvent parcourues au début et à la fin du trajet.

Pour prendre un bon exemple, imaginez que vous preniez l’avion pour effectuer un vol long courrier. Ce vol est littéralement « incrusté » entre votre déplacement depuis votre domicile et ensuite vers votre hôtel, qui a souvent lieu en train, bus ou taxi.

Cependant, un simple trajet en train est souvent précédé d’un trajet en voiture ou en bus. Même si ces déplacements sont très courts, ils contribuent tous au grand problème que nous essayons d’éviter.

Heureusement, la marge qui peut nous permettre de rendre ces « first » et « last » smiles plus écologiques et plus efficaces est très importante. La montée des moyens de transport plus petits, électriques et individuels joue certainement un rôle important à cet égard.

Pédaler avec plus de puissance

Pédaler avec plus de puissance

L'une des évolutions les plus frappantes en matière de transport concerne celle d'un moyen de transport assez modeste : le vélo. En Belgique, pays du vélo par excellence, les pedelecs (vélos électriques) représentent actuellement la catégorie de vélo la plus populaire. Avec une part de marché de 45 %, ils surpassent même le scooter classique comme moyen de transport préféré pour les petits déplacements en ville selon Velofollies – le salon annuel du vélo.

Ce boom ne s'est pas produit par hasard : le Gouvernement belge a donné un coup de pouce. La taxe sur les pedelecs est notamment passée de 21 % à 6 % et une réglementation claire a été mise en place.

Par ailleurs, les vélos électriques d'une vitesse maximale de 25 km/h ne nécessitent pas d'assurance spécifique. Les vélos plus rapides (appelés speed pedelecs), qui peuvent atteindre une vitesse allant jusqu'à 45 km/h, sont soumis aux mêmes règles que les scooters. Cela signifie que les conducteurs doivent porter un casque, être âgés de plus de 16 ans, enregistrer leur vélo et souscrire une assurance.

Ces mesures ont amélioré la sécurité des routes belges pour les conducteurs, les cyclistes et les piétons. Et la paperasserie supplémentaire ne semble dissuader personne pour le moment. « Nos clients choisissent généralement les pedelecs les plus rapides. De cette façon, ils peuvent suivre le rythme de la circulation », explique un vendeur de vélos.

Les vélos électriques ont également provoqué un virage important vers le transport en tant que service, ce que nous verrons beaucoup plus dans le futur mix de mobilité. Par exemple, rien que dans la capitale bruxelloise, Uber Jump et son concurrent Villo proposent plus de 1 000 vélos électriques en location pour les touristes et les navetteurs, évitant ainsi les fameux embouteillages belges.

trottinette électrique

Encore plus facile avec une trottinette électrique

Si vous n'aimez pas pédaler (même avec une poussée supplémentaire dans le dos), vous pouvez vous tourner vers les cinq compagnies de trottinettes électriques à Bruxelles. Au total, environ 5 000 d'entre elles sont mises à la disposition des navetteurs bruxellois. Il vous suffit de sauter dessus, de traverser la ville et de reposer le pied à terre, le tout sans transpirer.

Jusqu’à présent, les exploitants n’avaient besoin que d’une simple autorisation, mais la réglementation est aujourd’hui plus stricte. Les sociétés de location doivent désormais proposer au minimum 50 modèles rechargés à l’électricité verte. Certains demandent également une limitation du nombre de trottinette ainsi qu’une interdiction de stationnement dans les zones urbaines très denses. Ceci a pour but d’éviter que les navetteurs ne pratiquent le stationnement sauvage.

Malgré ces règles plus strictes, Uber a financé fin 2018 le lancement de Lime à Bruxelles, avec 500 trottinettes électriques. Il suffit de télécharger l’app pour les trouver et les déverrouiller. Vous pouvez ainsi prendre la route en quelques minutes.

Micromobilité : gyroroues et hoverboards

Micromobilité : gyroroues et hoverboards

Bien que les trottinettes et les vélos électriques réduisent notre dépendance à l'égard des voitures traditionnelles, elles demeurent simplement des variantes électriques des moyens de transport existants.

L’heure est peut-être venue de passer à des inventions plus expérimentales. Connaissez-vous le gyroroue ? Inspiré du monocycle, il se compose toutefois seulement d’une roue activée par un moteur gyroscopique. Sa conduite s’active suite au mouvement du corps et sa vitesse se contrôle par des penchements vers l’avant et vers l’arrière.

Avec 50 000 utilisateurs à travers le monde, le gyroroue occupe pour l’instant un marché de niche. InMotion V8, le modèle le plus populaire, s’est vendu à 12 000 exemplaires. On s'attend toutefois à ce que le nombre d'adeptes continue de croître avec l'arrivée de modèles plus grands et plus puissants comme le V10. Cet objet de technologie futuriste présente un certain nombre d'avantages : il est portable, ce qui vous permet de l'emmener facilement dans le train ou vers votre lieu de travail. De plus, vous pouvez le recharger à partir d'une prise de courant traditionnelle. Attention toutefois : si l'équilibre n'est pas votre point fort, il vous faudra peut-être plusieurs tentatives pour vous sentir à l'aise...

Si vous préférez les engins à deux roues, l'hoverboard vous conviendra sans doute mieux. Avec des roues parallèles, cet appareil suit les mouvements de votre corps. Encore une fois, ce n'est pas évident, mais les hoverboards sont plus populaires que leurs homologues à une roue. Le marché mondial du hoverboard prévoit une augmentation de la part de marché de 4,26 % d'ici 2021.

l’Audi e-tron Scooter

Combiner facilement les moyens de transport avec l’Audi e-tron Scooter

Quelle peut être la solution idéale pour adopter la micromobilité ? Il faut tout d’abord une politique gouvernementale proactive – ce qui est le cas de notre gouvernement. Il a par exemple instauré le « budget mobilité », qui vise à encourager les navetteurs à se déplacer dans le respect de l'environnement. Depuis septembre 2019, le gouvernement belge permet à tous les employés d'utiliser leurs éco-chèques pour l'achat de scooters, monocycles et hoverboards électriques.

Il faut garder un élément vital en tête lorsque l'on pense à l'avenir et aux changements fondamentaux qui s'imposent : nous devons considérer nos voyages comme étant divisés en plusieurs parties. Et pour chacune d'entre elles, il existe un moyen de transport électrique adapté.

Et comment faire pour que ce changement de mentalité fonctionne ? Veiller à ce que tout le monde puisse passer sans problème d'un mode de transport à l'autre. Audi répond à cette question avec le nouvel Audi e-tron Scooter qui tient dans votre coffre.

S'il reste probablement encore beaucoup de chemin à parcourir avant de résoudre nos problèmes actuels, les exemples ci-dessus montrent déjà comment la combinaison de moyens de transport intelligents peut améliorer les trajets que vous effectuez aujourd’hui.