La production de l’Audi e-tron
en images

Audi Magazine

Le premier SUV 100 % électrique avec technologie quattro d’Audi est une réalité. Une production historique, qui suscite un peu partout la curiosité : où et comment l’Audi e-tron est-elle assemblée ? Deux photographes de l’agence de renommée mondiale Magnum Photos ont eu l’honneur de découvrir l’usine neutre en CO2 Audi Brussels de l’intérieur. Pendant cinq jours, ils ont réussi à immortaliser la technologie de pointe, mais aussi la passion et le dévouement des employés. Avec pour résultat une série de photos illustrant l'innovation, la qualité et le souci du détail qui caractérisent Audi.

Production
Magnum

3 000 personnes travaillent avec passion à Audi Brussels dans le but d’assembler le premier SUV électrique de la marque : l’Audi e-tron. Celui-ci combine l’espace et le confort d’un SUV grandeur nature avec une multitude d’options idéales pour un usage quotidien, une transmission quattro et des technologies modernes.

Une aventure technologique

Ce SUV n’est pas une simple voiture. Il s’agit d’un petit bijou de technologie avancée, permettant aux conducteurs d’être intégralement connectés pendant leur trajet entier. Avec un système audio parfaitement équilibré, des phares DEL, des caméras 360° et des rétroviseurs virtuels en option, chaque trajet en Audi e-tron se transforme tout simplement en aventure.

Audi ne prend pas cette évolution à la légère. Pour exemple, la marque a intégralement transformé son usine de Bruxelles, installant les moyens nécessaires afin de mettre en place une production intelligente de la mobilité électrique. Et cela n’a pas échappé à l’œil des photographes : « L’un des aspects les plus fascinants à mes yeux était de voir l’élégance avec laquelle les robots exécutaient leurs tâches, comme l’application de la colle », explique Paolo Pellegrin.

Magnum

L’ambition d’un avenir sans émissions

Un centre de connaissances permet de former les collaborateurs à la meilleure maitrise possible de la haute tension. Des batteries de 700 kg sont assemblées sur place et transportées par des robots autonomes. La jeune équipe d’ingénieurs, qui travaille au développement et à l’optimisation du logiciel, donne l’impression que l’on évolue au sein d’une start-up.

L’objectif ultime avoué est le suivant : un environnement sans aucune émission, grâce à une mobilité qui utilise efficacement les matières premières. Une mission appliquée avec sérieux par Audi, qui l’étend jusqu’à l’assemblage en lui-même. Soit par une diminution significative de la consommation d’énergie grâce à l’installation de panneaux solaires, de jardins verticaux et d’investissements dans des projets écologiques afin de diminuer ou compenser les émissions de CO2.

« Ce qui m'intéresse le plus, c'est la fusion du génie humain et technologique », confie Guergui Pinkhassov. « Cette combinaison procure une liberté incroyable. J'ai été particulièrement marqué par le soin et la précision que tous les collaborateurs d’Audi affichent au quotidien. Ils participent à la création d’un projet unique et intéressant. »

À propos des photographes
Paolo Pellegrin (Rome, 1964) travaille pour Magnum Photos depuis 2005. Il considère que les voitures électriques sont nécessaires pour l’avenir de notre planète. Sa sélection de photos emmène le spectateur dans un voyage au cœur des espaces industriels de haute technologie, où les robots occupent les rôles principaux.
Gueorgui Pinkhassov (Moskou, 1952), travaille pour Magnum Photos depuis 1988. Il est venu à Audi Brussels « en recherche de poésie ». Dans ses photos, il rend hommage à l’Audi e-tron au travers d’un jeu de couleurs, de lumières et de reflets où l’on voit l’homme et la machine travailler en harmonie.
Télécharger toutes les images
00:00 | 00:00