Audi et Lamborghini le confirment :
le futur des voitures de sport sera aussi électrique

Audi Magazine

Les voitures de sport sont des éléments incontournables au sein des catalogues des constructeurs haut de gamme. Chez Lamborghini et Audi, elles font même partie intégrante de leur ADN. Impossible donc d’imaginer un futur sans elles. Comme ce dernier sera à coup sûr électrique, comment peut-on y intégrer les voitures de sport tout en garantissant leurs qualités de puissance, d’aérodynamisme et de plaisir exceptionnels ? Maurizio Reggiani de chez Lamborghini et Julius Seebach de chez Audi ont expliqué leur vision, déjà visible au travers de deux exemples très concrets.

Audi et Lamborghini le confirment :  le futur des voitures de sport sera aussi électrique
Lamborghini Sián Roadster : un monstre de superlatifs

Maurizio Reggiani est responsable du développement chez Lamborghini, constructeur de voitures purement sportives installé à Sant'Agata Bolognese en Italie. Réputée pour ses modèles exclusifs et surpuissants, la marque italienne réfléchit depuis un moment à la question de l’électrification de sa gamme. Parce que c’est l’avenir de l’automobile. Mais Lamborghini ne veut pas faire de concessions. Elle dit donc oui à l’électrique, si et seulement si la puissance, le design ou encore le plaisir de conduite suivent le mouvement. Pour s’en assurer, Lamborghini expérimente, comme l’illustre parfaitement son premier modèle électrifié : la Sián Roadster.

Lamborghini Sián Roadster : un monstre de superlatifs

Lamborghini n’a pas fait dans le détail au moment de s’essayer à la mobilité partiellement électrique. Avec la Sián Roadster, elle propose un design visionnaire, une puissance phénoménale de 819 ch et une accélération de 0 à 100 en seulement 2,8 secondes. Son nom, qui signifie « éclair », lui convient parfaitement, et constitue une jolie référence à sa technologie mild hybrid innovante.

Car oui, Lamborghini a dû innover pour atteindre de tels résultats

Car oui, Lamborghini a dû innover pour atteindre de tels résultats. Le constructeur craignait le poids des batteries. Pour contourner cela, elle a choisi de faire appel à des supercondensateurs pour alimenter le moteur. Selon la marque italienne, ces solutions de stockage ont une performance trois fois supérieure à celle des batteries lithium-ion pour un poids identique, et ont une durée de vie plus longue, même si elles sont fortement sollicitées. Résultat : aucun compromis sur le plaisir de conduite. Le moteur électrique de 34 ch et 48 volts, intégré dans la transmission, assure une accélération en douceur et améliore la traction.

Avec les supercondensateurs, Lamborghini a trouvé son cheval de bataille. « Réussir à produire cette technologie en série constitue un grand pas vers l'électrification », confirme Maurizio Reggiani. Prochaine étape : les intégrer dans une architecture plug-in hybride. « Nous couplerons alors le moteur V12 avec une transmission électrique », explique Reggiani. Cela permettra de réduire les émissions de CO₂ sans renoncer au son émotionnel et traditionnel des 12 cylindres. Mais ça, la Siàn Roadster n’en profitera pas. Car aussi unique soit-elle, elle ne constitue qu’une étape dans la transition électrique de Lamborghini. Le constructeur italien a en effet déjà son idéal 100 % électrique : la Terzo Millenio. Un nouveau genre de supercar. « Notre objectif sur le long terme », rêve Maurizio Reggiani. Mais un objectif qu’il entend bien réaliser.

Audi RS e-tron GT : la révolution électrique et sportive

Audi RS e-tron GT : la révolution électrique et sportive

Autre constructeur, autre visionnaire. Chez Audi, les ambitions sportives et électriques sont guidées par Julius Seebach, directeur général d’Audi Sport GmbH. Ces dernières semaines, il se déplace quotidiennement au volant de la dernière création portant l’emblème des quatre anneaux : l’Audi RS e-tron GT. Une Gran Turismo basse capable de déployer 646 ch (475 kW) en mode boost et d’accélérer de 0 à 100 km/h en 3,3 secondes. Tout simplement le modèle de série le plus puissant commercialisé à ce jour par Audi Sport. Mais aussi la première RS 100 % électrique.

Lorsqu’il évoque cette voiture, Julius Seebach ne cache pas sa fierté. « Audi Sport est synonyme de haute performance. Avec l’Audi RS e-tron GT, nous amenons l'ADN RS dans l'ère de l'électricité. Nous sommes d’ailleurs le premier constructeur premium allemand à lancer la production en série d'un modèle haute performance entièrement électrique. »

Dès ses premiers trajets avec l’Audi RS e-tron GT, Julius Seebach a pu constater la symbiose parfaite entre performance et électricité.

Dès ses premiers trajets avec l’Audi RS e-tron GT, Julius Seebach a pu constater la symbiose parfaite entre performance et électricité. « L'électrification prépare notre gamme pour le futur, et ravira nos clients en proposant une expérience de conduite sportive inédite. » De plus, l'Audi RS e-tron GT s’adapte parfaitement au quotidien de tous les conducteurs, pour des réunions d'affaires, des week-ends ou une excursion en famille. Un mélange unique d'élégance, de dynamisme et de plaisir de conduite.

Si Audi réussit aussi bien à marier sportivité et électricité, c’est grâce à son implication dans les compétitions sportives majeures. Pionnière de la Formula E, le championnat de monoplaces 100 % électriques, la marque aux quatre anneaux a pu y tester de nombreuses innovations qui ont ensuite profité à ces modèles de série. L’Audi RS e-tron GT dispose par exemple d’un système de gestion thermique intelligent. Ce dernier garantit une puissance et une accélération maximales permanentes. Le conducteur peut ainsi profiter à fond de chaque trajet, grâce notamment à un aérodynamisme des plus poussés. De telles qualités sont une vraie publicité pour Audi dans son ensemble. « Le dynamisme de l’Audi RS e-tron GT, sa précision et son efficacité élevée font d'elle un porte-étendard qui façonnera l'avenir de la marque Audi. »

Pour préparer au mieux cet avenir, Audi poursuit l’électrification de sa gamme sportive

Pour préparer au mieux cet avenir, Audi poursuit l’électrification de sa gamme sportive. En plus des modèles 100 % électriques comme l’Audi e-tron GT, certains modèles RS disposent déjà de la technologie mild hybrid, des modèles plug-in hybrides suivront également par la suite. Cela veut-il dire que chaque Audi RS sera bientôt livrée avec un câble de recharge ? « Nous aimerions proposer à nos clients un modèle adapté dans chaque segment », déclare Seebach, qui promet ceci : « Nous continuerons à l'avenir à mettre sur le marché des modèles à moteur thermique. Mais petit à petit, nous les enrichirons de l'attrait émotionnel et des performances résultant de la propulsion électrique. L’Audi RS e-tron GT montre à quel point la mobilité du futur peut être passionnante. »

Envie d’en savoir plus sur le futur électrique des voitures hautes performances ?

Découvrez la vision complète de Maurizio Reggiani et Julius Seebach.

Ces articles vous intéresseront peut-être également