Audi PB18 e-tron, le concept-car
aussi à l’aise sur un circuit que sur la route.

Audi Magazine

Direction la Californie et plus précisément la ville de Monterez où Audi a présenté l’Audi PB18 e-tron lors de la Semaine de l’Automobile de Pebble Beach. Sous cette drôle de référence se cache un concept-car spectaculaire ou mieux encore : la voiture de sport de demain. Que pouvez-vous attendre de ce concept électro extraordinaire ?

De Audi PB18 e-tron
De Audi PB18 e-tron

L’Audi PB18 e-tron est une voiture de course révolutionnaire à plus d’un titre. Large et plate, elle est visiblement inspirée par les souffleries aérodynamiques et les circuits. Côté technique, la PB18 e-tron bénéficie des années d’expérience en course d’Audi, victorieuse à de multiples reprises au Mans.

Mais d’où vient ce nom étrange ? PB signifie Pebble Beach. Le numéro fait référence à l’Audi R18 de la course du Mans à un détail près… ce concept-car est entièrement électrique. Après la nouvelle Audi e-tron qui électrise déjà le monde entier, Audi poursuit son évolution vers la mobilité électrique.

Audi Aicon revisited

Audi Aicon revisité.

De prime abord, l’Audi PB 18 e-tron ressemble à un autre concept-car spectaculaire de la marque, l’Audi Aicon. Ce constat ne se limite pas aux éléments esthétiques caractéristiques, comme les vitres latérales convexes et les arches des roues évasées à l’extrême. Les concept-cars de 2017 et de 2018 sont également tous deux équipés d’une propulsion électrique avec batterie à électrolyte solide comme accumulateur d’énergie.

Mais là où l’Aicon était une voiture entièrement automatisée, la PB18 e-tron est à ce point de vue au niveau 0. Dans l’Audi PB18 e-tron, le conducteur dirige lui-même le véhicule et est le seul à appuyer sur l’accélérateur ou le frein. La raison ? Garantir un poids général minimum. Ni systèmes complexes pour la conduite autonome ni accessoires de confort synonyme de poids supplémentaire ne sont présents à bord.

Mais là où l’Aicon était une voiture entièrement automatisée, la PB18 e-tron est à ce point de vue au niveau 0.

Technique du « Drive-by-wire ».

Avec le cockpit, le siège conducteur est la pièce maîtresse de ce modèle d’étude. Si vous utilisez vous-même l’Audi PB18 e-tron, vous pouvez faire glisser le siège conducteur ainsi que le tableau de bord au centre de l’habitacle : la meilleure place pour piloter sur une piste de course.

Gael Buzyn, directeur de l’Audi Design Loft à Malibu : « Nous voulons offrir au conducteur des sensations que seule une voiture de course comme l’Audi R18 est capable de transmettre. Nous avons donc développé l’habitacle autour de la place idéale du conducteur, au centre. Nous avons également doté la PB18 e-tron d’un haut degré d’utilisabilité au quotidien.

« Nous voulons offrir au conducteur une expérience jamais
connue jusqu’ici dans une voiture révolutionnaire. »

Audi Aicon revisited

Quand les sports moteurs inspirent.

L’Audi PB18 e-tron a été conçue comme une voiture de sport : avec un bloc-moteur central et une cabine placée très à l’avant. Le centre de gravité de la voiture est situé derrière les sièges et devant l’essieu arrière pour gagner en dynamisme lors de la conduite.

Ce concept-car est composé d’aluminium, de carbone et de composites légers, ce qui réduit considérablement son poids. Avec une batterie à électrolyte innovante et relativement légère, le poids total est inférieur à 1550 kg.

Dimensions

4.53

mètres de long

2

mètres de large

1.15

mètre de haut

Drive-by-wire techniek

De profil, l’Audi PB18 e-tron a une ligne de toit légèrement plongeante qui s’étire loin vers l’arrière et d’imposants montants C. Une stylistique marquante, mais pas seulement. Avec une capacité de 470 litres au niveau de son espace de chargement, il y a de la place pour les bagages, trop souvent absente des voitures de sport. Un ensemble exclusif de valises sur mesure a été également conçu pour exploiter au mieux le volume du coffre.

Avec une batterie à électrolyte innovante et relativement légère le poids total est inférieur à 1 550 kg.

Drive-by-wire techniek

3 moteurs électriques et transmission quattro.

Le concept-car est équipé de 3 puissants moteurs électriques, un situé à l’avant et deux à l’arrière. Ils délivrent une puissance allant jusqu’à 150 kW à l’essieu avant et jusqu’à 350 kW à l’essieu arrière. Il va de soi que l’Audi PB18 e-tron est une véritable quattro.

La puissance maximale est de 500 kW et lors des phases de boost, le conducteur peut même temporairement mobiliser jusqu’à 570 kW. Le couple combiné peut atteindre 830 Nm. Une fulgurante propulsion qui permet une accélération de 0 à 100 km/h en à peine plus de 2 secondes.

Drive-by-wire techniek

La puissance totale maximale est de 500 kW (680cv) et lors des phases de boost, le conducteur peut même temporairement mobiliser jusqu’à 570 kW (775cv).

L’accent n’est pas seulement mis sur les performances exceptionnelles, mais également sur l’efficience maximale. Lorsqu’elle roule, l’Audi PB18 e-tron récupère une grande quantité d’énergie. En effet, elle décélère uniquement par l’action de ses moteurs électriques et ce n’est qu’en cas de freinage brusque que le système hydraulique est sollicité.

En cas de conduite sport, le concept des moteurs électriques séparés sur l’essieu arrière offre des avantages marquants. Le Torque Control Manager, lié au contrôle électronique de la stabilité ESC, distribue le couple nécessaire aux roues des essieux avant et arrière en fonction des besoins. Cette répartition du couple garantit une dynamique et une stabilité maximales.

L’Audi PB18 e-tron a été conçue pour une charge avec une tension de 800 volts. De cette manière, la batterie peut être complètement rechargée en une quinzaine de minutes seulement. Elle peut également être chargée sans contact par induction grâce à l’Audi Wireless Charging (AWC). Une plaque de recharge avec bobine intégrée est placée au sol et raccordé au réseau électrique.

Hoe de PB18 e-tron er verder uitziet?

À quoi ressemble l’Audi PB18 e-tron ?

Focus sur l’arrière du véhicule. Un bandeau lumineux rouge plat s’étend sur toute la largeur du dos et souligne la ligne horizontale de la carrosserie. Quant à la sortie d’air du diffuseur arrière, elle s’étire en remontant. Le spoiler arrière, normalement intégré, peut être déployé vers l’arrière.

Les arches des roues très évasées accrochent le regard. Elles mettent en exergue la voie extrêmement large de la PB18 e-tron et illustrent le potentiel de dynamique du véhicule et la transmission quattro indispensable. Les imposantes jantes de 22 pouces à huit branches asymétriques évoquent des entrées de turbine.

Son nez se prête également au dynamisme, même lorsque le véhicule est à l’arrêt. La forme hexagonale de la calandre Singleframe domine l’avant. Dans le plus pur style des sportives d’Audi, le logo de la marque est placé au-dessus, à l’extrémité avant du capot. De larges entrées d’air à gauche et à droite de la calandre amènent l’air de refroidissement nécessaire au freinage et au moteur électrique avant.

Les feux de route laser et leur immense portée démontrent le transfert de savoir-faire depuis le sport automobile : cette technologie a fait son apparition sur la R18 Le Mans Prototype pour laquelle une intensité lumineuse maximale à des vitesses supérieures à 300 km/h, y compris la nuit, offrait un avantage sécurité indispensable.

L’écran OLED offre un avantage de sécurité supplémentaire. Monté dans le champ de vision du conducteur, il affiche par exemple la trajectoire idéale du prochain virage sur un circuit. Dans la circulation routière normale, les flèches de direction et les autres symboles du système de navigation sont indiqués sur cet écran.

Bref, des emprunts au sport automobile qui ne peuvent que lui offrir le caractère bien trempé d’un enfant terrible !

video

Un concept-car sans compromis.

Depuis 2017, Audi développe une nouvelle famille de véhicules visionnaires en perspective de la prochaine décennie. À motorisation électrique bien sûr et où l’usage du véhicule est précisément au centre de toutes les attentions. Les véhicules proposés actuellement sur le marché nécessitent des compromis. Pas les concept-cars actuels signés Audi qui occuperont une position cohérente sur un marché en constante diversification.