Augmentez votre plaisir de conduite avec la transmission quattro

Audi Magazine

Audi et quattro sont deux termes intimement liés depuis maintenant 40 ans. Ce système de transmission révolutionnaire équipe aujourd’hui presque toutes les Audi. Comment est-il né et pourquoi est-il si utile dans la vie de tous les jours ? Plongez-vous dans l’histoire d’une révolution automobile.

Choisir une voiture peut être parfois très compliqué. Car au-delà du type de véhicule et des configurations traditionnelles concernant la sellerie, la couleur ou les pneus, d’autres options vous promettent une conduite encore plus agréable et performante grâce aux technologies les plus avancées. Pour vous aider dans votre choix, nous allons vous expliquer celles qui font partie de l’ADN Audi depuis des années. Et pour commencer, place à la transmission quattro.

la transmission quattro
Système de propulsion et système de traction

Système de propulsion et système de traction

Traditionnellement, seules deux roues d’une voiture sont utilisées pour mettre la voiture en mouvement. S’il s’agit des deux roues arrière, c’est un système de propulsion, et s’il s’agit des deux roues avant, c’est un système de traction. Tous les deux présentent de nombreux avantages. Les amateurs de sport privilégient en général la propulsion grâce à son comportement dynamique sur la route. La traction convient quant à elle mieux aux styles de conduite plus modérés, tout en étant beaucoup plus rassurante que la propulsion sur les routes gelées ou détrempées.

Chacun de ses systèmes a donc ses avantages et ses inconvénients. Mais pour que vous puissiez profiter de la route en toutes conditions, deux roues motrices ne suffisent pas. Afin d’augmenter votre plaisir de conduite et votre sécurité, Audi a eu l’idée de faire passer ses modèles de série en quatre roues motrices. Un projet pionnier dont la genèse remonte à plus de quarante ans.

Audi quattro

De deux à quatre roues motrices : la naissance d’Audi quattro

Dans les années 70, seuls les voitures tout-terrain ou les véhicules utilitaires lourds utilisaient un système à quatre roues motrices, qui transmet la puissance du moteur aux quatre roues et non seulement à deux. En 1976, lors d’essais hivernaux dans la neige suédoise, les ingénieurs Audi ont remarqué les performances étonnantes d’un véhicule militaire tout-terrain (un Iltis) sur les routes enneigées. Leur sang n’a fait qu’un tour : et si on adaptait le système de quatre roues motrices dans une voiture de route ? Quatre ans plus tard, en 1980, l’Audi quattro était présentée au Salon de l’Automobile de Genève. Suite au succès et aux qualités évidentes de ce modèle, tant sur la route que sur circuit, la transmission quattro s’est généralisée au sein de la gamme de la marque aux quatre anneaux, et est désormais disponible dans quasiment toutes les Audi.

Lire aussi : Audi célèbre les 40 ans de l’Audi quattro
Sécurité et performance

Sécurité et performance

En répartissant la puissance du moteur sur les quatre roues, le système quattro combine l’avantage de la propulsion et de la traction : une Audi équipée du quattro offre donc une conduite plus dynamique, mais également très sécurisante quand les conditions sont moins favorables, que ce soit sur des routes montagneuses, en traversant un tas de feuilles mortes glissantes ou une plaque de verglas. Grâce à la transmission quattro, la voiture reste stable sans que le conducteur ne doive se soucier de quoi que ce soit.

Évidemment, la transmission quattro ne peut pas tout faire et ne vous dispensera pas de mettre par exemple des pneus hiver quand la saison viendra. Mais une chose est sûre, avec elle, votre plaisir de conduite ne va faire qu’augmenter.

00:00 | 00:00

Ces articles vous intéresseront peut-être également

  • throwback-audi-sport.jpg
    Audi Tradition célèbre les 40 ans de l’Audi quattro
    Lisez l'article
  • A6_Avant_TFSI_e_header.jpg
    Électrifiez votre quotidien avec la nouvelle Audi A6 Avant TFSI e quattro
    Lisez l'article
  • audi_blomqvist_ekstrom_Header.jpg
    Deux générations de quattro : interview avec Stig Blomqvist et Mattias Ekström
    Lisez l'article