Audi poursuit son évolution durable
avec le recyclage des bouteilles en plastique

Audi Magazine

Audi veut rendre sa production de plus en plus durable. Sur toute la ligne. Derrière les mots, il y a également les actions concrètes. Dernier exemple en date : le recyclage des bouteilles en plastique PET pour fabriquer le revêtement des sièges de la nouvelle Audi A3. Découvrez étape par étape ce processus complexe mais ô combien utile pour arriver à une mobilité plus écologique.

Les bouteilles en plastique PET sont pointées du doigt dans la pollution de l’environnement. Il est donc urgent de trouver des moyens de les recycler utilement. De nombreuses initiatives voient le jour au quotidien. Et c’est maintenant au tour d’Audi d’entrer dans la danse. Pour la quatrième génération de son modèle phare Audi A3, la marque aux quatre anneaux a décidé de donner une deuxième vie à ces bouteilles. Celles-ci entrent donc dans la confection du tissu du recouvrement des sièges.

Audi recycle des bouteilles en plastique pour l’Audi A3
Des bouteilles en plastique recyclées pour recouvrir les sièges

Un circuit bien défini

Mais comment ces bouteilles sont-elles recyclées ? Avant d’arriver chez Audi, elles sont d’abord envoyées dans une usine de recyclage où elles sont triées par couleur, taille et qualité. Les matières étrangères, telles que les bouchons, sont ensuite séparées. Les bouteilles sont écrasées en galets par un moulin, et ceux-ci sont lavés, séchés et fondus. Des buses forment des brins de plastique continus. Dès qu’ils sont secs, une machine les coupe en petits morceaux. Les granulés ainsi obtenus, également appelés « recyclats », sont alors transformés en fils et enroulés sur des bobines. Les voilà maintenant prêts pour être utilisés dans la fabrication des tissus.

Plus de 100 bouteilles PET dans une seule Audi A3

Audi recycle ainsi jusqu’à 45 bouteilles PET d' 1,5 litre pour le recouvrement d’un siège, soit jusqu'à 89 % du textile utilisé. Et ce pour une qualité inchangée, que ce soit en termes d'apparence et de toucher, par rapport aux garnitures classiques.

À cela, on peut encore ajouter 62 bouteilles PET pour la confection du tapis de sol de la nouvelle Audi A3, qui comptabilise donc au total plus d’une centaine de bouteilles recyclées. Un très joli score, qui complète les nombreux matériaux déjà constitués de matières premières secondaires : matériaux isolants, absorbeurs, garniture des panneaux latéraux du coffre à bagages, plancher de chargement…

Audi poursuit son évolution durable avec le recyclage des bouteilles en plastique

Objectif 100 %

Pour le revêtement de ses sièges, Audi veut toutefois encore faire mieux et utiliser 100 % de matériaux recyclés. « Réaliser la couche inférieure de matériau tissé, qui est reliée au matériau supérieur avec de l'adhésif, en matériaux recyclés reste un défi. Nous essayons de trouver une solution pour la remplacer par du polyester recyclable », explique Ute Grönheim, responsable du développement des matériaux dans la division textile d'Audi. « Notre objectif est de fabriquer la garniture de siège entièrement à partir de matériaux non mélangés afin qu'elle puisse être recyclée à nouveau. Nous n'en sommes plus très loin. »

En attendant que les autres modèles suivent, l’Audi A3 propose déjà trois variantes de textiles à base de plastique recyclé. Gris acier, Plus ou encore une plus exclusive pour la finition S line, une chose est sûre : elle contiennent toutes une première couche de vert.