Audi Tradition célèbre les 40 ans de l’Audi quattro

Audi Magazine

Il y a 40 ans, Audi présentait en effet la toute première Audi quattro – premier véhicule particulier doté d’une transmission à quatre roues motrices dans le segment premium. L’occasion idéale de voir comment ce modèle historique a vu le jour, comment il a évolué et ce qui le rend si iconique.

Mars 1980, Salon de l’Auto de Genève. Un coupé sportif attire l’attention de la foule. Il s’agit de l’Audi quattro, premier véhicule haute performance à ce moment-là doté d’une transmission intégrale – un système réservé alors uniquement aux camions et aux tout-terrains. Comment la marque a-t-elle eu cette idée ? Remontons-le temps jusqu’à l’hiver 1976/77.

Audi Tradition célèbre les 40 ans de l’Audi quattro
Quattro 40 years

Tout commence lors d’un essai organisé pour la Volkswagen Iltis en Scandinavie, un tout-terrain qu’Audi développait pour l’armée allemande. Présent dans le véhicule, l’ingénieur Audi Jörg Bensinger remarqua que la transmission intégrale générait des résultats excellents sur la neige et sur glace. La question suivante lui vint directement à l’esprit : et si on ajoutait cette technologie sur une Audi 80 de série ?

Quattro

Les tests effectués furent particulièrement réussis, résultant dans la production d’un coupé Audi sportif, et avec lui la naissance du nom Audi quattro. Sa puissance de 147 kW/200 cv provient d’une variante plus puissante du moteur turbo à cinq cylindres de 2,2 litres présenté à l’automne 1979.

Quattro 40 years

Au fil des ans, de nombreuses améliorations seront apportées pour faire évoluer la technologie, afin d’en faire profiter une grande partie de la gamme. La première Audi TDI à transmission intégrale permanente arrive sur le marché en 1995. En 1999, les Audi A3 et TT sont les suivantes à être dotées de cette technologie. En 2007, un visco-coupleur est ajouté à l'essieu avant de l'Audi R8 pour améliorer davantage la répartition du couple, suivi un an plus tard par le différentiel sport. La transmission quattro à technologie ultra a quant à elle été ajoutée à la gamme en 2016.

Quattro

La technologie quattro à l’heure actuelle

De 1980 à aujourd’hui, près de 10,5 millions d’Audi ont été équipées de la technologie quattro. De nos jours, celle-ci se présente sous trois formes. Deux d’entre elles concernent les modèles équipés de moteurs longitudinaux montés à l'avant et varient selon la transmission. Le système de traction intégrale permanente quattro fonctionne avec la transmission automatique tiptronic et permet de répartir le couple en fonction de la situation de conduite. Les modèles S tronic automatiques ou dotés de boîtes manuelles utilisent quand à eux la transmission quattro avec technologie ultra et peuvent passer en un clin d’oeil de la traction avant à la transmission intégrale, le plus souvent de manière prédictive.

Les modèles Audi compacts à moteurs transversaux utilisent leur propre chaîne cinématique quattro. Au cœur de celle-ci se trouve un embrayage hydraulique multidisque qui repose sur l'essieu arrière pour une meilleure répartition du poids. Dans de nombreux modèles, celui-ci est géré de manière si dynamique qu'il peut transférer une partie du couple de l'essieu avant vers l'arrière dès que la voiture commence à tourner dans un virage.

Quattro

Audi quattro 2.0 : vectorisation de couple électrique

L’électrification de la gamme Audi fait également évoluer la transmission quattro. À partir de 2020, le système quattro des Audi e-tron S et e-tron S Sportback sera accompagné d'un système de vectorisation du couple électrique. Cette innovation permet de répartir la puissance entre les roues en seulement quelques millisecondes. Il peut également engager un couple élevé, ce qui permet de conduire la voiture avec autant d'énergie dans les virages qu'une voiture de sport. Audi est par ailleurs le premier constructeur du segment premium à produire en masse cette technologie en utilisant trois moteurs électriques.

Quattro

Des résultats sportifs marquants

Les exploits sportifs font évidemment partie de la légende quattro. L’Audi quattro a fait son entrée officielle dans le sport automobile dès 1981, en participant au Rallye Jänner en Autriche. Les premiers succès suivirent rapidement, Audi remportant le titre constructeurs en 1982 et le titre pilotes en 1983. La marque ne s’arrêta bien sûr pas en si bon chemin. Au début des années ‘90, Audi entra ainsi dans le championnat DTM et s’empara de deux titres pilotes. Toujours avec la transmission quattro, l’Audi A4 quattro Supertouring remporta également sept championnats nationaux. Et dans les courses d’endurance, l’Audi R18 e-tron quattro et sa transmission hybride (V6 TDI pour propulser les roues arrière en combinaison avec deux moteurs électriques pour les roues avant) ont rapporté trois victoires aux 24 heures du Mans et deux titres pilotes et constructeurs aux World Endurance Championship.