Audi est monté pour la 18ème fois sur le podium aux 24 Heures du Mans, en 18 participations, mais pas de victoire au rendez-vous.
Menu Burger Open Icon Menu Burger Close Icon Home

24H du Mans : 18e podium pour Audi

# Audi #LeMans #R18

« Le vrai courage ne se laisse jamais abattre », disait Fénelon. Audi l’a bien montré au Mans, où la marque aux anneaux s’est hissée pour la 18ème fois sur le podium (en 18 participations), mais a dû céder la victoire aux concurrents. Cela dit, c’est toujours avec la même détermination qu’Audi reste en course pour le titre en championnat.

5

Audi seul en tête

L’édition 2016 des 24 Heures du Mans restera dans toutes les mémoires. Entre le départ donné derrière la safety-car à cause de la pluie, ce qui n’était jamais arrivé, et l’incroyable arrivée avec une victoire se jouant dans le dernier tour, les événements n’ont pas manqué.

 

Une fois de plus excellent en début de course, André Lotterer avait profité d’un bon choix de pneus sur une piste s’asséchant et de tours très rapides pour prendre la tête des opérations sur l’Audi R18 #7. Malheureusement, un bris de turbocompresseur dans la deuxième heure de course ruinait les espoirs de victoire du trio qu’il forme avec Marcel Fässler et Benoit Tréluyer.

1

La bagarre pour le podium

Toutes les attentes d’Audi Sport reposaient alors sur la #8 pilotée par Loïc Duval, Oliver Jarvis et Lucas Di Grassi. Encore au contact du trio de tête dimanche matin, le trio lâchait prise après avoir dû remplacer les disques de freins avant, une opération très coûteuse en temps.

 

Au final, Duval-Jarvis-Di Grassi terminent néanmoins à la troisième position, ce qui permet à Audi de monter sur le podium pour la 18e fois (dont 13 fois sur la plus haute marche) en 18 participations. Quant à l’Audi #7 de Lotterer-Fässler-Tréluyer, elle a croisé le drapeau à damier à la quatrième place, la marque aux anneaux engrangeant donc des points importants dans l’optique du championnat du monde.

« Encore plus motivés »

6
3
podium1
2
4

« Ce week-end nous a rappelé une nouvelle fois pourquoi Le Mans est considérée comme la plus grande course d’endurance au monde », a déclaré le Docteur Ullrich, le patron d’Audi Sport. « Je suis fier de notre équipe qui a réussi à mener les deux voitures à l’arrivée. Mais ce n’est bien sûr pas le résultat que nous espérions. Je félicite Porsche pour sa seconde victoire consécutive.

 

 

Après une course formidable, Toyota, pour sa 18e participation, a manqué la victoire de justesse. Cela montre à quel point cette course est incroyablement difficile. »

 

Après cet incontournable double tour d’horloge, le Championnat du Monde d’Endurance (WEC) se poursuivra les 22, 23 et 24 juillet sur le Nürburgring. « Et comme nous n’avons pas gagné Le Mans, nous serons encore plus motivés pour le WEC ! », a déclaré le Docteur Ullrich.

 

Aucun contenu lié n'a été trouvé.